Versailles, la République et la Nation – Une topologie politique

Commander

À l’instar du Domaine royal dont elle partage les origines, la ville de Versailles s’est constituée en un organisme pourvu de son dynamisme propre — en un écosystème. L’ouvrage est d’abord le récit, souvent surprenant, de l’évolution d’une ville dont la place dans l’histoire politique française est sans équivalent.

Inséparable en ses débuts de la représentation monarchique, Versailles deviendra pourtant le « Mont Aventin de la République » (Léon Bourgeois) ; la ville continue à dire et montrer la Nation tout en marquant l’écart avec ses centres de pouvoir. Ce faisant, Versailles, en son ethos, ses espaces, sa mémoire, dévoile la tension à l’œuvre entre l’Idée républicaine et l’imaginaire national, ce dernier travaillé par des schèmes trifonctionnels inscrits dans l’histoire longue : à Versailles nous est conté par quels sortilèges le Tiers se fait Tout et le Tout se divise en tiers. Versailles apparaît alors comme un camée dans lequel on peut détailler des structures mentales d’ampleur bien plus vaste.

Cette étude des représentations croisées de la ville, de la république et de la nation bénéficie d’une distance comparatiste inspirée notamment par la longue familiarité de l’auteur avec le monde chinois. Essai d’anthropologie politique, l’ouvrage ambitionne d’éclairer comment sont négociés les frontières, les symboles et la charge sacrale des identités collectives. Versailles demeure l’un des sites où se dévoile le plus clairement la façon dont le corps social s’engendre et se célèbre en une invention continue.

éditions Les Belles Lettres.

A propos de l’auteur

Benoît Vermander, jésuite, est professeur de sciences religieuses à l’université Fudan de Shanghai. Docteur en sciences politique et en théologie il a publié plusieurs livres à l’entrecroisement de ces disciplines, s’intéressant aux rituels et croyances par lesquels des communautés de taille variable forgent et maintiennent leur vivre-ensemble.

Il a notamment publié :

Shanghai Sacred. The Religious Landscape Global City (avec Liz Hingley and Liang Zhang), Seattle, University of Washington Press, 2018..

– Corporate Social Responsibility in China. Singapore, World Scientific, 2014.

Les Jésuites et la Chine. Namur, Lessius, 2012.

– L’Empire sans milieu : essai sur la sortie de la religion en Chine. Paris, DDB, 2010.

– L’enclos à moutons. Un village nuosu au sud-ouest de la Chine. Paris, les Indes savantes, 2007.

Chine verte ou Chine brune. Les dilemmes de l’Etat-Parti, Paris, Presses de Sciences Po, 2007.

Avec l'(es) enseignant(e)(s) suivant(e)(s) :

Benoit VERMANDER

Jésuite, docteur en théologie et en science politique, vit en monde chinois depuis 1992. Directeur de l’Institut Ricci de Taipei de 1996 à 2009. Depuis cette date, il est professeur d’anthropologie religieuse à l’Université Fudan, à Shanghai.

Voir son profil