Au péril de la nuit

Commander
Ce sont des femmes qui inaugurent notre modernité spirituelle en ces temps où s’est évanouie la certitude des fondements. Ce sont elles qui nous disent la Nuit. Thérèse de l’Enfant-Jésus y abandonne tous ses repères pour ne garder qu’une assurance, celle de mourir d’amour, autrement dit d’être avec Jésus à jamais. Courage d’une expérience qui vibre bientôt du don de poésie qu’a reçu Marie Noël. Suivent des philosophes, Simone Weil et Edith Stein, une visionnaire, Adrienne von Speyr, faisant écho à la rumeur des camps dont une Etty Hillesum vit l’inconsolable détresse.
Plus près de nous, l’infatigable Mère Teresa de Calcutta, harassée de charité, taraudée du silence de son Dieu, et, dans le vertige destructeur de la maladie, la dominicaine Marie de la Trinité.
C’est l’histoire secrète du siècle où d’aucuns auront cru voir l’éclipse du divin que retrace ici, en mettant ses
pas dans ceux de ces témoins inspirés, François Marxer.
Un bréviaire de spiritualité au féminin.
Prêtre du diocèse de Nancy et de Toul, François Marxer est professeur d’histoire de la spiritualité et de théologie
spirituelle au Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris. Il a participé à la nouvelle édition de l’Histoire littéraire
du sentiment religieux de l’abbé Bremond et a contribué à l’élaboration du Dictionnaire des femmes mystiques.

Les Editions du Cerf, Collection Spiritualité

640 pages – mai 2017

Avec l'(es) enseignant(e)(s) suivant(e)(s):

François MARXER

Doctorat conjoint Institut Catholique de Paris – Paris IV Sorbonne, élève de Jacques Le Brun à l’EPHE. Enseigne l’Histoire de la spiritualité et la théologie spirituelle. Prêtre au service pastoral des paroisses de Rueil-Malmaison

Voir son profil