Nouveau livre publié par l’Institut Ricci

L’Institut Ricci, avec le concours du Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine de l’EHESS, publie un nouveau livre intitulé La Chine des Ming et de Matteo Ricci (1552-1610) – Le premier dialogue des savoirs avec l’Europe, sous la direction d’Isabelle Landry-Deron.

::

Comment s’est déroulée la première rencontre entre le monde européen de la Renaissance et le monde chinois de la dynastie des Ming ? Comment l’Occident a‐t‐il découvert Confucius ? Comment Euclide fut‐il introduit en Chine ?

;;
Un colloque international tenu à l’Unesco en 2010 s’est penché sur ces questions en suivant l’itinéraire du missionnaire jésuite italien Matteo Ricci (1552‐1610). Ce volume rassemble les réponses apportées par quatorze spécialistes, venus d’horizons divers, qui font le point sur les circonstances du premier échange entre l’Europe et la Chine. Ils se replacent dans la perspective de la mondialisation qui, aujourd’hui, remet en question les valeurs communes des grandes civilisations.

;;

Ricci a‐t‐il divulgué en Chine des conceptions et des méthodes étrangères, ou bien a‐t‐il bouleversé le discours des lettrés ? Comment la tradition confucéenne de pluralisme culturel et religieux pouvait‐elle accueillir le monothéisme occidental ? Enfin, comment les intellectuels chinois perçoivent‐ils aujourd’hui l’apport de Ricci aux échanges entre la Chine et l’Occident ? Doit‐on parler de « l’impossible fusion de la tradition chinoise et de la modernité occidentale », des « débuts de la modernité chinoise » ou bien « des commencements d’un quatrième courant intellectuel » ? Ces questions sont, en Chine, très débattues.

;;
À une époque où la Chine est devenue notre voisine, la voie que Matteo Ricci nous a tracée s’offre à nous : celle d’une amitié exigeante où les points de vue se confrontent, celle d’une amitié féconde !

;;
Contributions de : Isabelle LANDRY‐DERON, Michel CARTIER, Frédéric WANG, Shenwen LI, Viviane ALLETON, Françoise AUBIN, Zvi BEN‐DOR BENITE, Thierry MEYNARD, NOËL Golvers, ISAIA Iannaccone, Jean–Claude MARTZLOFF, Claudia VON COLLANI, Jean DHOMBRE et Pierre LENA.