Sédation et fin de vie. De nouvelles règles pour de nouvelles pratiques ?


Sédation et fin de vie.

De nouvelles règles pour de nouvelles pratiques ?

Colloque du 22 mars 2014

 

Sous la direction de Patrick Verspieren et Marie-Sylvie Richard

 

Jusqu’à une date récente, la sédation en phase terminale de maladie apparaissait comme une pratique appelant à une grande vigilance. Aussi les professionnels des soins palliatifs ont-ils eu à cœur de maintenir vivante la réflexion sur ses objectifs, ses indications et ses modalités. Tout en refusant l’euthanasie, le « Rapport Sicard » a proposé, en décembre 2012, de modifier les indications et les règles de la sédation au risque d’entraîner de profonds changements des références éthiques et juridiques.

 

Le colloque a permis de faire le point sur la situation, de s’interroger sur la place de la sédation dans le soin des personnes en fin de vie, de préciser ce  qu’on peut en attendre et ses limites, de prendre acte d’un fréquent malaise des soignants à son propos, de proposer des recommandations sur les pratiques à adopter et les décisions à prendre. Une large place a été réservée à l’étude critique de la notion de « droit à la sédation » et à l’interrogation sur le recours à la sédation comme remède à une « souffrance existentielle ».

 

Table des matières

 

La sédation, préoccupation éthique, question politique  

Patrick Verspieren, Marie-Sylvie Richard

La sédation en soins palliatifs. Historique et règles de bonne pratique 

              Marie-Sylvie Richard

Une enquête sur le rapport des soignants à la sédation

Lorsque faire n’est plus dire. La souffrance des soignants.          

Danièle Leboul, Jean-François Richard

Evolution de la loi du 22 avril 2005. Perspectives ouvertes depuis 2012      

Yves-Marie Doublet

A propos de la décision d’opérer ou non une sédation

Deux cas cliniques

                                                                                                Clément Nguyen

Sédation et souffrance existentielle  

Agata Zielinski

Handicap cognitif et souffrance existentielle. Quel accompagnement ?  

Julie Chailley

Le droit à la sédation : ouverture pertinente ou compromis délétère ?  

Donatien Mallet, François Chaumier, Nolwen Bégat, Valérie Duchêne

Place de la sédation dans le soin des personnes en fin de vie  

Patrick Verspieren

 

 

En vente à la librairie du Centre Sèvres ou sur la librairie en ligne