« Réenchanter la solidarité » du 26 au 29 janvier

Durant quatre jours du 26 au 29 janvier 2015, le Ceras organise à Paris sa session annuelle sur le thème « Réenchanter la solidarité ». Par des conférences, des visites et des ateliers, nous réfléchirons sur la réponse apportée aujourd’hui à la question sociale. Nous interrogerons nos expériences de terrain et essaierons d’ouvrir d’autres perspectives, de nouveaux modèles.

 

Pour en savoir plus : http://www.ceras-projet.org/index.php?id=5827

 

Le pacte social s’était construit sur le fondement de la solidarité. Il se délite. La dureté de ce monde engendre indifférence et repli sur soi, et pourtant le nombre de personnes fragilisées ne cesse d’augmenter. L’esprit de compétition contamine tout, réservant le plein accès à la société à ceux qui se conforment aux standards de l’économique concurrentielle. L’État-Providence s’est peu à peu transformé :  il conçoit l’accompagnement comme une normalisation axée sur l’économique, l’intégration comme un moyen d’augmenter la productivité. Et cela au détriment des parcours individuels.

Dans ce contexte, les associations « prestataires de services » se sentent de plus en plus encadrées ; il est de plus en plus difficile, pour le mouvement associatif, d’avancer hors des sentiers balisés et de dégager des marges de manœuvre.  Il y a pourtant des lieux où l’on continue à chercher de nouveaux modes de solidarité, de lutte contre la pauvreté, l’exclusion, l’isolement, le rejet… Dans l’Église, « Diaconia 2013 » a permis aux personnes fragilisées de faire entendre leur parole au cœur d’un rassemblement de plus de 12 000 personnes. Qu’en est-il un an après ? Cet événement a-t-il entraîné des changements dans les communautés chrétiennes ?