Quelle année voulons-nous ?

Partager

Nous avions besoin de souffler cet été. Il faut dire que l’année avait été lourde, et ces derniers mois, jusque dans les drames de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray, chargés de tristesse, d’incertitudes, et de tensions de toutes sortes. Les vacances ont été précieuses pour essayer de trouver un peu de calme et de ressourcement…
Avec la rentrée, nous retrouvons le rythme habituel…et les soucis, pourrait-on dire ! Soucis personnels, familiaux et professionnels de tous ordres. Problèmes économiques et sociaux qui interrogent l’avenir de notre pays. L’année politique qui s’annonce risque d’être chargée, au risque du ras-le bol ou de l’exacerbation partisane. Bref, certains jours, nous pouvons avoir l’impression de faire face à un véritable rouleau compresseur qui écrase et asphyxie, et n’avoir plus prise sur nos existences.
Comment allons-nous vivre tout cela ? Est-ce une fatalité ? Il y a certes ce qui ne dépend pas directement de nous, mais il y a ce qui regarde les choix que nous posons. Cela touche à nos priorités, au temps que nous donnons aux personnes et aux activités. A la pression que nous nous mettons et que nous mettons aux autres. En ce début d’année, regardons lucidement notre agenda. Le temps accordé à chaque chose, le temps non-occupé qui permet un rythme moins chargé, qui permet la disponibilité pour ce qui arrive, mais aussi pour prendre soin de son intériorité. Dans le tourbillon qu’est souvent notre vie, où de multiples sollicitations, bruits et discours ambiants s’imposent à nous – parfois nous les laissons faire sans réagir -, comment allons-nous prendre soin d’une autre voix, celle qui aspire à se dire au plus profond de nous, celle qui nous aide à poser les bons choix, et à ne pas nous laisser entraîner dans des comportements faciles ou grégaires ? Pour retrouver un peu de liberté devant les discours et les modèles de toutes sortes, il faut nous redonner du temps pour l’intériorité et la réflexion.
Pour aider dans ce travail de structuration intérieure, le Centre Sèvres veut apporter sa contribution, depuis la formation initiale jusqu’à la spécialisation. Certains s’interrogent sur ce qui sera le plus approprié. Prenez le temps de découvrir les différents parcours proposés, comme le Cycle Croire et Comprendre, ou le Cycle de formation théologique et pastorale… Le Centre Sèvres prépare aussi aux diplômes de licence, master et doctorat en philosophie ou en théologie. Il propose un diplôme d’études biomédicales. Et puis bien sûr, il offre de nombreux et nouveaux cours « à la carte » à ses auditeurs.
N’hésitez pas à découvrir et à faire connaître le Centre Sèvres grâce à la petite animation qui suit.
Pour toute information, pour préparer une décision, contactez : secretariat@centresevres.com ou 01 44 39 56 14.
Vous vous sentirez bien au Centre Sèvres !
A tous, très bonne rentrée !

P. François Boëdec, jésuite

Dernières actualités

Le Centre Sèvres recrute un(e) chargé(e) de communication institutionnelle (CDI)

Situé dans les locaux du Centre Sèvres (Paris 6è), le poste est proposé à compter du 2 janvier 2023. Au sein d’une équipe communication dynamique et polyvalente, l’assistant(e) de communication accompagnera en particulier le projet de refonte de l’identité visuelle de l’établissement et la valorisation de l’offre de formation numérique. Embauche possible en fin de stage.

Second semestre : un programme toujours plus développé

En ces temps incertains, nous continuons à croire en l’importance de notre mission de formation pour la croissance personnelle et l’engagement dans le monde, au service de l’Église et de la société, dans une perspective humaniste. Acquérir une formation structurante.
Penser le monde contemporain à la lumière des traditions philosophiques et théologiques. Repérer les signes d’espérance et discerner pour l’action éthique murie par la fréquentation des Écritures et la vie spirituelle. Tels sont les enjeux de nos formations…

Décès du pape Benoît XVI : hommage et mémoire

Samedi 31 décembre, à l’âge de 95 ans, le pape Benoît XVI est décédé. Le Centre Sèvres partage la douleur de toute l’Église. En même temps, elle rend grâces à Dieu pour le don à l’Église et au monde que sa personne a représenté. Retrouvez dans cet article des éléments qui peuvent vous aider à faire mémoire de la vie du pape émérite Benoît XVI. (article sur jesuites.com)