Placer la parole des pauvres au cœur de la synodalité : 400 acteurs de l’Eglise et du monde associatif au Centre Sèvres

Placer la parole des pauvres au cœur de la synodalité : 400 acteurs de l’Eglise et du monde associatif au Centre Sèvres
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Jeudi 27 janvier, le temps d’une journée, près de 400 acteurs de l’Eglise et du monde associatif se sont réunis en présentiel et par Zoom au Centre Sèvres-Facultés jésuites de paris sur le thème : « Entendre la voix des plus pauvres dans la démarche synodale ». Avec des intervenants d’horizons variés, les fruits de ces échanges ont été multiples, tant sur le plan de l’approfondissement théologique que sur celui du partage d’expérience.

Une démarche de longue haleine

En tant que centre de recherche et de formation, le Centre Sèvres-Facultés jésuites de Paris s’engage comme un lieu « ferment » de la réflexion collective lancée par le pape François dans le cadre du synode mondial sur la synodalité. La journée d’études s’inscrivait dans un ensemble de propositions tout au long de l’année. Elle a également été rendue possible par un travail de recherche mené depuis dix ans au Centre Sèvres, à l’écoute de la parole des plus pauvres.

«Il n’y aura pas de société juste tant que l’on restera dans l’ignorance ou le mépris d’une seule personne, explique Etienne Grieu, recteur du Centre Sèvres. L’appel à écouter les plus pauvres résonne encore plus fort pour l’Église, elle qui s’édifie à partir de Celui qui a été jugé indigne de Dieu et de l’humanité, et qui, de ce fait, ne peut subsister sans un rapport étroit à ceux qui sont sans cesse repoussés sur le bord. Une Église pleinement synodale sera une Église vraiment diaconale, et inversement.»

Des outils concrets pour le synode

A l’issue de la journée, un livret d’outils pratiques a été remis à chacun des participants. Traduit dans plusieurs langues, il sera prochainement téléchargeable depuis le site du Vatican. Les actes de la journée seront également publiés au mois d’avril prochain aux éditions de l’Emmanuel : Les derniers seront les premiers. La parole des pauvres au cœur de la synodalité

Auteurs :

Sous la direction de François Odinet, enseignant au Centre Sèvres

  • Nathalie Becquart, sous-secrétaire du synode
  • Laure Blanchon, titulaire de la chaire Jean Rodhain du Centre Sèvres
  • Giacomo Costa, ancien secrétaire spécial du synode sur les jeunes et le discernement vocationnel
  • Étienne Grieu, recteur du Centre Sèvres
  • Frédéric-Marie Le Méhauté, enseignant au Centre Sèvres
  • Mgr Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims, président de la CEF
  • Christoph Theobald, enseignant au Centre Sèvres, membre de la commission théologique du synode

Pour aller plus loin :

Dernières actualités

« Comme si le souci de la terre venait éclipser le retour à Dieu », colloque RSR – bilan

Mi-novembre dernier, les Recherches de Science Religieuse ont rejoint toutes celles et tous ceux qui partagent l’urgence des transformations qu’impose la crise écologique. Mais parler de « conversion écologique » va-t-il de soi…

Le Centre Sèvres recrute un(e) chargé(e) de mission digital learning (stage ou alternance)

Dans le contexte d’une réflexion sur la possibilité de proposer plus largement son savoir-faire d’enseignement à distance, le Centre Sèvres – Facultés Jésuites de Paris, cherche un chargé de mission digital learning. Le/la chargé.e de mission montera un dossier d’étude fourni pour alimenter la réflexion du comité de pilotage elearning auquel il participera. Stage de 3 à 6 mois ou contrat d’alternance envisageable.

Prix Ratzinger « Actualiser le message des pères de l’Eglise pour dire le cœur de la foi chrétienne », témoignage de Michel Fédou, sj

Aujourd’hui, jeudi 1er décembre à 11h, Michel Fédou se voit remettre le prix Ratzinger à Rome, en présence du pape François et du pape émérite Benoit XVI. Une distinction qui récompense l’oeuvre de toute une vie et sera célébrée lors d’une soirée débat « La théologie au service du peuple de Dieu » le mercredi 11 janvier, avec Mgr Ulrich, archevêque de Paris, et trois doctorants en théologie, au Centre Sèvres.