Le Centre Sèvres participe au rassemblement Diaconia à Lourdes du 9 au 11 mai.

Partager

Durant le week-end de l’Ascension, près de 11 000 personnes, dont 2500 personnes en situation de grande précarité, venues de toute la France vont se rassembler à Lourdes pour  vivre un temps de rencontre et de partage. Ce temps fort de la démarche « Diaconia », lancée il y a plus de deux ans par la Conférence des Evêques de France, permettra d’illustrer comment l’Eglise en France se fait proche des pauvres et construit avec eux.

 

Interview d’Etienne Grieu, doyen de la Faculté de théologie du Centre Sèvres, qui se rendra à Lourdes du 9 au 11 mai.

 

Quel est le but de ce rassemblement ?

E. G. : Ce rassemblement « Vivre une Eglise avec les pauvres » est une étape importante de Diaconia 2013. Il appelle l’Eglise à devenir toujours plus fraternelle, à ne pas oublier les plus vulnérables. Le terme « diaconie » invite tous les chrétiens à vivre davantage dans la réciprocité, les relations sociales et fraternelles avec les personnes en situation de fragilité. C’est une façon nouvelle de mettre au centre la question de la solidarité, mais la solidarité comme expérience spirituelle, comme rencontre avec le Christ.

 

Le Centre Sèvres co-animera avec d’autres diocèses et associations un forum intitulé « La paroisse, lieu de fraternité avec les pauvres, n’est pas une utopie ». Pourquoi le choix de ce forum ?

E. G. : Avec Alain Thomasset et Laure Blanchon, enseignants au Centre Sèvres qui seront présents à Lourdes, nous animons un séminaire de recherche intitulé : « Précarité et grande pauvreté : recherche en théologie pratique. Qu’est-ce qui fait encore vivre lorsque tout s’écroule ? » A partir d’interview de personnes marquées par la misère ou les épreuves, de grandes questions théologiques sont revisitées : comment l’expérience des personnes dont la vie a été éprouvée de manière radicale peut projeter une lumière nouvelle sur l’existence, l’être humain, la vie en société, le rapport à Dieu ?

Les forums devraient être très interactifs car ce ne sont pas des conférences mais au contraire des discussions, un partage d’expériences entre les personnes défavorisées et ceux qui ont mis en place des initiatives de solidarité sur le terrain.

Dernières actualités

Le Centre Sèvres recrute un(e) chargé(e) de communication institutionnelle (CDI)

Situé dans les locaux du Centre Sèvres (Paris 6è), le poste est proposé à compter du 2 janvier 2023. Au sein d’une équipe communication dynamique et polyvalente, l’assistant(e) de communication accompagnera en particulier le projet de refonte de l’identité visuelle de l’établissement et la valorisation de l’offre de formation numérique. Embauche possible en fin de stage.

Second semestre : un programme toujours plus développé

En ces temps incertains, nous continuons à croire en l’importance de notre mission de formation pour la croissance personnelle et l’engagement dans le monde, au service de l’Église et de la société, dans une perspective humaniste. Acquérir une formation structurante.
Penser le monde contemporain à la lumière des traditions philosophiques et théologiques. Repérer les signes d’espérance et discerner pour l’action éthique murie par la fréquentation des Écritures et la vie spirituelle. Tels sont les enjeux de nos formations…

Décès du pape Benoît XVI : hommage et mémoire

Samedi 31 décembre, à l’âge de 95 ans, le pape Benoît XVI est décédé. Le Centre Sèvres partage la douleur de toute l’Église. En même temps, elle rend grâces à Dieu pour le don à l’Église et au monde que sa personne a représenté. Retrouvez dans cet article des éléments qui peuvent vous aider à faire mémoire de la vie du pape émérite Benoît XVI. (article sur jesuites.com)