Cet événement est passé. Mais ces événements à venir pourraient aussi vous intéresser :

Rendre la justice, un acte politique et social de plus en plus complexe
2019-2020 Rendre la justice, un acte politique et social de plus en plus complexe-CENTRESEVRES
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email
La façon dont la justice est rendue en dit beaucoup plus long sur l’état d’une société que la plupart des autres éléments qui la composent. S’il est vrai que, selon la formule d’Albert Camus, on juge une société à l’état de ses prisons, ces dernières ne peuvent pas être comprises indépendamment de toute la constellation pénale où elles s’inscrivent, et cette constellation même s’inscrit dans la conception du droit d’une époque. Mais il est vrai que la législation pénale est un excellent témoin des évolutions profondes et souvent inconscientes de la société. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle a considérablement évolué, mais dans des directions parfaitement contradictoires, s’humanisant et se durcissant, au gré des événements, souvent en même temps. Si les crimes et les délits sont des symptômes, la manière de les réprimer et de les percevoir n’est pas moins révélatrice. En ce domaine comptent tout autant que les lois, les comportements de ceux qui forment la chaîne pénale, depuis les policiers jusqu’aux magistrats. Ils sont réfléchis et infléchis de manière significative par ce qu’il est convenu d’appeler l’opinion publique et les médias qui l’engendrent. La bêtise collective, sa peur, parfois sa haine, passions tristes que les politiques instrumentalisent fort bien, s’y dévoile, mais tout aussi bien l’audace de l’intelligence collective. L’affaiblissement de la puissance symbolique de l’État a engendré une nouvelle configuration, une sorte d’espace qui ne connaît plus aussi clairement la distinction entre espace public et espace privé. Les conséquences sont immenses, les institutions et les corps intermédiaires s’en trouvent disqualifiés, y compris la justice, dire le droit se montre une affaire de plus en plus complexe. Télécharger le tract du cours Rendre la justice, un acte politique et social Bibliographie :
  • Michel Foucault, Surveiller et punir, « Tel », Gallimard
  • Anne Lécu, La prison un lieu de soin, Les Belles Lettres
  • Denis Salas, La Volonté de punir.
  • Didier Fassin, Punir, une passion contemporaine, Seuil.
  • Au cinéma : L’Hermine (Christian Vincent, 2015) et Une intime conviction (Antoine Raimbault, 2019)
PASSÉ
Date de début :
mardi 4 février 2020
Date de fin :
mardi 24 mars 2020
Horaires :
Mardi de 10h à 12h
Durée :
14 heure(s)
Tarif :
143 €

Avec ces enseignant(e)s :

Événement(s) du même domaine

Soirée débat
La fraternité biblique et républicaine est-elle un mythe ? Catholiques et migrations.
Cette table ronde réunit des théologiens, des spécialistes de sciences sociales et des philosophes pour proposer une discussion interdisciplinaire sur les débats qui traversent les communautés catholiques, et, au-delà, la société française dans son ensemble, autour du rapport entre catholicisme et migration.
Session
Autour de la démocratie – session annuelle avec le Ceras
La montée des populismes et des courants autoritaires, tant en France que dans d’autres pays européens, signale clairement un point de grande fragilité des régimes démocratiques, à l’heure de la mondialisation et des nouveaux modes de communication.
Conférence
Le mystère du journalisme jaune : conférence « gesticulée » sur la critique des médias
Cette conférence vous est proposée dans le cadre de la session « Autour de la démocratie » avec le Ceras. Sur les traces de Joseph Roulet...
PASSÉ
Date de début :
mardi 4 février 2020
Date de fin :
mardi 24 mars 2020
Horaires :
Mardi de 10h à 12h
Durée :
14 heure(s)
Tarif :
143 €

A voir aussi