Quand la terre souffre de notre méchanceté : Caïn et Noé
noé
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Si l’urgence de la crise écologique se devrait de mobiliser toutes nos énergies, peut-elle informer l’exégèse de l’Ancien Testament ? Il faut bien avouer que la Bible ignore tout d’un monde où l’âge industriel a permis à l’humanité de prendre le pouvoir sur la nature au risque de la détruire. Pourtant, l’encyclique Laudato Si’ discerne des fondements spirituels à la crise écologique, et propose notamment de relire les récits de Caïn et Abel, et de l’arche de Noé, pour y trouver de quoi rééquilibrer notre rapport à la maison commune.
Ce séminaire se propose d’étudier de près les récits de Caïn et Abel (Gn 4) et de l’arche de Noé (Gn 6-9), d’abord avec les méthodes classiques (historico-critique, analyse narrative), puis selon la perspective anglo-saxonne agrarian (« terrienne »). Tout en se formant à l’analyse des récits bibliques, on acquerra aussi un regard critique sur toutes ces exégèses : la perspective « terrienne » (agrarian) est-elle fidèle au texte biblique ou bien se contente-t-elle de projeter dessus des catégories artificielles ? Les méthodes classiques sont-elles vraiment neutres par rapport à la question écologique, ou bien recèlent-elles un présupposé de domination de la nature, cette même domination qui est à la racine de la crise écologique ?
Une partie des articles à lire seront en anglais.

Date de début :
vendredi 11 février 2022
Date de fin :
vendredi 3 juin 2022
Horaires :
Vendredi de 9h45 à 12h
Durée :
26 heure(s)
Tarif :
267 €
Ouvert sur autorisation
Cursus : 
1er cycle
ECTS :
8

Avec ces enseignant(e)s :

Date de début :
vendredi 11 février 2022
Date de fin :
vendredi 3 juin 2022
Horaires :
Vendredi de 9h45 à 12h
Durée :
26 heure(s)
Tarif :
267 €
Ouvert sur autorisation
Cursus : 
1er cycle
ECTS :
8