Albert Camus et le christianisme

Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Dans une conférence de 1946, Camus se déclare incroyant et fait part de ses attentes à l’égard des chrétiens : il réclame un vrai dialogue entre croyants et incroyants, pour lutter ensemble contre les « forces de la terreur » ; il appelle le christianisme à parler dans « un langage clair » et à préserver sa « vertu de révolte et d’indignation » ; il rend hommage à la métaphysique chrétienne, qu’il considère comme « une des rares philosophies cohérente » ; et  pour finir, il ose une critique acerbe : « Quand un évêque espagnol bénit les exécutions politiques – je m’excuse de ce que je vais dire – il n’est ni un évêque ni un chrétien, pas même un homme : il est un assassin », avant de conclure : « Ce que je sais et qui fait parfois ma nostalgie, c’est que si les chrétiens (s’engageaient) dans le monde, des millions de voix se joindraient à (eux) »

Pour entrer dans la complexité et l’actualité du rapport de Camus au christianisme, deux temps seront envisagés :

1 – Son rapport aux chrétiens, au Christ et à la foi chrétienne, dans sa vie et dans son œuvre, à travers ses trois cycles : l’absurde, la révolte et l’amour.

2 – Son rapport à la morale, à la politique et au sacré dans un monde qui est encore le nôtre..

Bibliographie

Albert Camus, Conférences et discours 1936-1958, Gallimard, "Folio",  2017.

Camus, la philosophie et le christianisme, sous la direction de Hubert Faes et Guy Basset, Cerf « La nuit surveillée », 2012.

Camus et l’homme sans Dieu, Arnaud Corbic, Cerf, « La nuit surveillée », 2007. 

Date de début :
jeudi 2 février 2023
Date de fin :
jeudi 25 mai 2023
Horaires :
Jeudi de 14h à 16h30
Durée :
32h30
Statut :
Présentiel
Ouvert sur autorisation
Cursus : 
2e cycle
ECTS :
12

Avec ces enseignant(e)s :

Événement(s) du même domaine

Cours
Spinoza
Ce cours est une introduction à la philosophie de Spinoza dont il présente les notions majeures : Dieu et la nature, modalites du savoir,...
Séminaire
Les identités en questions
En quelques décennies, les questions d’identité sont passées du statut de problèmes « classiques » de philosophie (rapport entr...
Cours
Kant (1724-1804) – Raison et liberté
La parution de la Critique de la raison pure (1781) est un événement incontournable de l’histoire de la philosophie et de la métaphysique, tout comme l’ensemble de l’œuvre de Kant dont la publication suivra. Connaître et comprendre le moment kantien est une nécessité pour tout apprenti philosophe. Ce cours, de Camille de VILLENEUVE, présentera les enjeux des trois questions « Que puis-je savoir ? », « Que dois-je faire ? » et « Que m’est-il permis d’espérer ? » et leur résolution dans celle qui les fonde en dernier lieu : « Qu’est-ce que l’homme ? », comme le rappelle Kant dans Logique.

Événement(s) du même enseignant

Cours en ligne
S’exercer à penser et agir avec Hannah Arendt
Les exercices de pensée politique, en vue d’édifier un monde commun, sont au cœur de la vie et de l’œuvre d’Hannah Arendt. Ce cours interactif veut répondre à trois enjeux : faire connaître la vie et la pensée d’Arendt, répondre à son invitation pressante de penser par soi-même et d’agir ensemble, lutter contre la radicalisation des débats et la montée des extrêmes.
Cours
Philosophie politique. Les fondements du vivre ensemble.
À l’heure où la crise migratoire ébranle les régimes politiques et divise les nations, notamment en Europe, la philosophie politique offre la possibilité de s’interroger sur les fondements du vivre-ensemble. Depuis Socrate, en effet, nombreux sont les philosophes qui ont voulu préserver la vie de la cité, en l’érigeant sur des fondements naturels, puis « artificiels » à partir du tournant de la modernité. Dans les deux cas, l’obéissance des hommes était requise.
Date de début :
jeudi 2 février 2023
Date de fin :
jeudi 25 mai 2023
Horaires :
Jeudi de 14h à 16h30
Durée :
32h30
Ouvert sur autorisation
Statut :
Présentiel
Cursus : 
2e cycle
ECTS :
12