Comment humaniser la fin de vie ? Contributions chrétiennes au désir de « bien vivre »

Colloque
Comment humaniser la fin de vie ? Contributions chrétiennes au désir de « bien vivre »
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

CommentDans un contexte d’allongement de l’espérance de vie, de reconfiguration des solidarités familiales et de redéfinition des politiques de santé publique, les conditions de la fin de vie préoccupent et inquiètent de plus en plus. La lutte contre la souffrance, l’accomplissement du projet de vie personnel et la qualité d’accompagnement deviennent des références centrales.

 

La loi Leonetti-Claeys, qui sera abordée spécifiquement lors du colloque du 10 décembre, a été voulue comme une réponse à ces préoccupations et au désir de « bien mourir ». Mais une loi ne peut aborder spécifiquement les questions des représentations et des valeurs collectives ainsi que du sens de la vie et de la mort, qui pourtant sous-tendent sa réception et les modalités de son application.

 

Dans l’histoire du christianisme occidental, du XIVe au XIXe siècle, des ouvrages très largement diffusés ont lié indissociablement « art de bien vivre » et « art de bien mourir » et ont façonné les imaginaires, les représentations, les valeurs et les pratiques des croyants et de toute la société.

 

Qu’en est-il aujourd’hui ? Que propose la théologie actuelle en rencontrant parfois d’autres discours de sagesse sur la fin de vie ? Comment la foi chrétienne peut-elle proposer aux chrétiens et également à tous les citoyens, des représentations personnelles et sociales, des valeurs et des pratiques qui contribuent à donner forme à nos désirs individuels et collectifs de « bien vivre » et « bien mourir » ?

En rappelant quelques éléments d’histoire, le colloque présentera quelques manières de répondre aujourd’hui à ces interrogations et évaluera leur pertinence dans une société pluraliste.

Avec la participation de

  • P. Bruno SAINTÔT, s.j.
  • P. Patrick VERSPIEREN, s.j.
  •  Pr. Catherine FINO
  • Marie-Dominique TREBUCHET
  • P. Dominique Greiner

Télécharger le tract

Libre participation aux frais

Dernières actualités

« Comme si le souci de la terre venait éclipser le retour à Dieu », colloque RSR – bilan

Mi-novembre dernier, les Recherches de Science Religieuse ont rejoint toutes celles et tous ceux qui partagent l’urgence des transformations qu’impose la crise écologique. Mais parler de « conversion écologique » va-t-il de soi…

Le Centre Sèvres recrute un(e) chargé(e) de mission digital learning (stage ou alternance)

Dans le contexte d’une réflexion sur la possibilité de proposer plus largement son savoir-faire d’enseignement à distance, le Centre Sèvres – Facultés Jésuites de Paris, cherche un chargé de mission digital learning. Le/la chargé.e de mission montera un dossier d’étude fourni pour alimenter la réflexion du comité de pilotage elearning auquel il participera. Stage de 3 à 6 mois ou contrat d’alternance envisageable.

Prix Ratzinger « Actualiser le message des pères de l’Eglise pour dire le cœur de la foi chrétienne », témoignage de Michel Fédou, sj

Aujourd’hui, jeudi 1er décembre à 11h, Michel Fédou se voit remettre le prix Ratzinger à Rome, en présence du pape François et du pape émérite Benoit XVI. Une distinction qui récompense l’oeuvre de toute une vie et sera célébrée lors d’une soirée débat « La théologie au service du peuple de Dieu » le mercredi 11 janvier, avec Mgr Ulrich, archevêque de Paris, et trois doctorants en théologie, au Centre Sèvres.