Théologie de la résurrection

Chargement Événements

Dans l’affirmation de Saint Paul « Si le Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est vide, vide aussi notre foi » se trouve le caractère central de la foi chrétienne. En effet la résurrection est l’événement constitutif de la foi chrétienne, mais, dans les traités christologiques et sotériologiques, elle n’a pris la place qui lui convient que depuis la moitié du XXe siècle. La discussion herméneutique des récits bibliques sur la Résurrection avait été fortement négligée depuis la fin du Moyen Âge. Il serait intéressant de travailler d’abord l’évolution de la théologie de la résurrection au cours du XXe siècle, celle-ci provient d’une période de déclencheur du XIXe siècle, période marquée par l’ouverture aux sciences historiques et à l’exégèse historique et critique. Nous verrons comment, dans la réflexion christologique diverse au cours du XXe siècle, les théologiens ont tenté de redonner à la résurrection sa place centrale ; comment ils ont abordé les questions essentielles, comme la genèse de la foi pascale chez les Apôtres ; quel sens ils donnent aux récits du tombeau vide et des apparitions du Ressuscité dans les Évangiles, au kérygme pascal dans le lan­gage paulinien ; comment ils présentent le lien entre « événement et annonce » ; quel sens eschatologique et sotériologique ils donnent à la résurrection de Jésus Christ.
Bibliographie
M. Deneken, La foi pascale, Résurrection de Jésus aujourd’hui, Cerf, 2002.
W. Kasper, Jésus Christ, Cerf, 1974.
R. Winling, La résurrection et l’exaltation du Christ, Cerf, 2000.

Ouvert sur autorisation du directeur de cycle, formulaire à demander au secrétariat.

Avec :

Agnès Mi-Jeung KIM

Religieuse de Saint-André, docteur en théologie, professeur de théologie, responsable du département Religions et Cultures, maîtrise en Architecture d’environnement (Université de Séoul), professeur invité à l’Université catholique de Séoul.

Voir son profil