Spinoza et la religion. Enjeux éthiques, philosophiques et théologiques

#
Chargement Événements

La question de la religion occupe une place majeure dans l’œuvre de Spinoza. Elle s’inscrit dans le contexte d’un siècle préoccupé par la liberté de pensée et les conditions qu’elle implique ; elle a rapport à la philosophie même de Spinoza, à sa conception de Dieu, en dehors de laquelle on ne saurait en comprendre les enjeux. Elle aura une influence déterminante dans les débats intellectuels de l’époque moderne.

Le cours présentera donc la religion et la croyance religieuse, leur contenu et leurs orientations, leur place dans la société, à partir de textes tirés principalement du Traité théologico-politique et de la correspondance.
Les points abordés concerneront notamment : la situation propre de Spinoza, la révélation, la foi, le rapport de la philosophie et de la théologie, la méthode d’interprétation de l’Ecriture, le lien du théologique et du politique, le salut.

En tout cela il s’agira de prendre position sur la nature de la religion chez Spinoza : dérive superstitieuse sur le terrain des passions et de la violence, ou possible voie de salut pour le plus grand nombre des individus ?
On verra enfin comment l’œuvre de Spinoza peut intéresser la théologie aujourd’hui.

Eléments de bibliographie :
– Henri Laux : Imagination et religion chez Spinoza. La potentia dans l’histoire, Paris, Vrin, 1993, 317 p.
– Jacqueline Lagrée : Spinoza et le débat religieux, Presses universitaires de l’libelle_universite de Rennes, 2004, 250 p.

ouvert à tous

Télécharger le tract
Avec :

Henri LAUX

Jésuite, entré dans la Compagnie de Jésus en 1975, professeur de philosophie, docteur en philosophie (Paris I-Panthéon-Sorbonne), maîtrise en théologie, diplômé-lauréat de l’Institut d’Études politiques de Paris, DEA d’études politiques, membre du Groupe de Recherches Spinozistes, co-directeur du « Bulletin de bibliographie spinoziste », et membre du comité de rédaction des Archives de philosophie.

Voir son profil