Solidarité dans le péché, solidarité dans la grâce: repenser théologiquement le rapport individu-communauté

Chargement Événements

Pour les pères de l’Eglise il allait de soi que la nature humaine commune à tous expliquait la possibilité d’une transmission du péché originel comme aussi la communication de la grâce, du Christ-« Tête » à son corps. Or la prise en compte de l’autonomie de l’individu dans la pensée moderne et contemporaine et la perte de traction du concept de nature humaine mettent à mal cette explication. Peut-on encore tenir une solidarité profonde des êtres humains, tant dans le péché que dans la grâce ? La conférence s’appuiera sur Bulgakov, Rahner et Balthasar pour explorer de nouvelles manière de penser le rapport entre individu et communauté (famille-nation-humanité-Eglise), à la frontière de la philosophie et de la théologie, avec comme clef l’unité des humains en Christ et dans la communion de la Trinité.

Avec la participation du Père Etienne Vetö, prêtre du Chemin Neuf, professeur de théologie à l’université Pontificale Grégorienne de Rome (et ancien professeur du Centre Sèvres).

Soirée animée par P. Alain Thomasset,  doyen de la faculté de Théologie.

Ouvert à tous

Télécharger le tract Solidarité dans le péché
Avec :

Alain THOMASSET

Jésuite, professeur de théologie morale, doyen de la Faculté de théologie du Centre Sèvres, directeur du 3e cycle de théologie. Docteur en théologie (Leuven), président de l’Association de théologiens pour l’étude de la morale (ATEM), rédacteur en chef de la Revue d’Éthique et de Théologie Morale (RETM), collaborateur de la revue Recherches de Science Religieuse (RSR), Vice-président de la Fondation Jean Rodhain.

Voir son profil