Prendre corps, faire corps, livrer son corps – La Bonne Nouvelle du “Corps du Christ” aujourd’hui

#
Chargement Événements

« En entrant dans le monde, le Christ a dit : tu n’as voulu ni sacrifice ni oblation, mais tu m’as façonné un corps, […] alors j’ai dit : voici, je viens faire, ô Dieu, ta volonté. » (He 10,5-7)

Dans ce passage, sans doute quelque peu énigmatique pour nous de prime abord, l’auteur de la lettre aux Hébreux énonce un mystère qui est au cœur du christianisme, celui de l’Incarnation : le Père a façonné pour le Fils un corps.

Dans cette session, nous voulons mesurer la portée de ce mystère et nous demander : en quoi l’expression « corps du Christ » vaut-elle la peine d’être revisitée aujourd’hui ? Quelle est sa pertinence ? Quelle est sa signification ? Lorsque nous employons les expressions « corps de Jésus de Nazareth », « espèces eucharistiques » ou encore « Eglise dont la tête est le Christ », que signifions-nous ? En quoi réinterrogent-elles notre être au monde, notre corporéité, notre langage et notre foi ? Quelle bonne nouvelle annoncent-elles ?

Nous proposons d’approfondir ces questionnements en nous laissant, d’abord, interpeller par des représentations du Christ dans l’art, suivant les thématiques du corps offert, du corps Eglise ou du corps ressuscité. Puis, nous interrogerons notre expérience du corps dans ses rapports au langage et à la foi. Le corps est, d’abord, ce qui nous singularise, ce par quoi nous faisons l’expérience de nous-même, du monde et d’autrui. Le corps est, aussi, une réalité sociale, un corps politique, une Église qui est corps du Christ. Notre corporéité, c’est, encore, l’expérience d’une radicale finitude qui interroge le mystère de l’Incarnation et de la Résurrection.

Chacun de ces axes de réflexion sera l’occasion d’un dialogue entre des points de vue philosophiques et théologiques contemporains. Des travaux de groupes permettront, tout au long du parcours, de s’approprier la réflexion et de répondre, pour soi-même et avec d’autres, de la signification vivante du « corps du Christ » pour aujourd’hui.

Télécharger le programme de la session

Illustration : Rubens, Ecce Homo, env. 1610 (Ermitage)

Ouvert sur autorisation du directeur de cycle, formulaire à demander au secrétariat.

Avec :

Claire-Anne BAUDIN

Enseignante en théologie fondamentale et dogmatique, capacité doctorale de théologie, Licence de philosophie (Paris X Nanterre), Licence en sciences de l'éducation.

Voir son profil

Clarisse PICARD

Maître de conférences en philosophie, docteur en philosophie, licence en théologie, diplômée d’école de commerce (IEA).

Voir son profil

Jan KOENOT

Jésuite, ancien rédacteur en chef et actuel président du conseil d’administration de la revue Streven (Anvers). Etudes de philosophie à Bruxelles (UFSAL) et Münich (Hochschule für Philosophie, Philosophische Fakultät SJ), de théologie à Louvain (Katholieke Universiteit Leuven) et Paris (Centre Sèvres).

Voir son profil

Geneviève COMEAU

Xavière, agrégée de grammaire, docteur en théologie, professeur de théologie, responsable du bulletin « Théologie des religions » pour la revue Recherches de Science Religieuse.

Voir son profil