Pour une ecclésiologie de communion : réception et perspectives

Chargement Événements

« Seule l’ecclésiologie de communion permet de briser le carcan de malentendus, de susceptibilités, […] où sont enfermées les diverses traditions ecclésiales » : telle est l’affirmation de J.-M.-R. Tillard dans Églises d’Églises. L’ecclésiologie de commu­nion (p. 10). Cet ouvrage sera la lecture principale du séminaire au cours duquel seront étudiés les fondements (scripturaires, patristiques,…) et les implications de cette ecclésiologie. En quoi celle-ci renouvelle-t-elle la compréhension et la vie de l’Église aujourd’hui ? Quelle est la légitimité de l’expression « Église d’Églises » ?
Le parcours se poursuivra avec l’ouvrage du théologien orthodoxe J. Zizioulas L’être ecclésial, puis avec celui du théologien protestant J. Moltmann L’Église dans la force de l’Esprit. Nous constaterons alors probablement à la suite de J.-M.-R. Tillard que : « l’expérience nous l’a appris, l’ecclésiologie demeure la question sans doute la plus difficile du contentieux oecuménique » (Église d’Églises, p. 10). Nous explorerons donc aussi ce contentieux.
La lecture des trois auteurs s’accompagnera de celle d’extraits de dialogues oecu­méniques sur l’ecclésiologie (dialogues catholiques-orthodoxes, catholiques-pro­testants, catholiques-anglicans, Foi et Constitution,…), dont J.-M.-R. Tillard a été, pour la plupart, l’une des chevilles ouvrières.
Ces lectures permettront la réception des principales convergences ecclésio­logiques entre les différentes traditions et l’identification des divergences qui demeurent. Ce faisant, nous verrons combien le travail oecuménique est au ser­vice de cette quête d’une « ecclésiologie de communion ». En effet, il permet une compréhension à la fois plus ample et plus précise de la notion centrale de « com­munion » avec ses corollaires que sont la synodalité, l’apostolicité, l’articulation collégialité-primauté, les Églises locales…
Ainsi se trouvera peut-être vérifiée l’affirmation initiale sur la capacité de l’ecclé­siologie de communion à ouvrir des brèches dans « le carcan de malentendus » entre nos diverses compréhensions de l’être et de la mission de l’Église.

Sauf le 14 janvier + une séance à déterminer

Ouvert sur autorisation du directeur de cycle, formulaire à demander au secrétariat.

Avec :
Anne-Cathy Graber- centre sevres-Chaire de théologie œcuménique

Anne Cathy GRABER

Communauté du Chemin Neuf, pasteur, docteur en théologie.

Voir son profil