Poésie, la voix derrière la porte

Chargement Événements

La poésie est d’abord l’expérience émerveillée d’une voix neuve appelant ce qui n’avait pas encore de nom dans le monde et en nous. Cette voix, nous tâcherons d’abord de l’entendre dans le dénuement où elle doit réapprendre à chanter, comme on apprend à lire, après la perte de ses assurances (Du Bellay, Jaccottet).
Nous verrons comment la mesure du vers, régulier ou non, favorise l’accueil de l’imprévisible, invite à « faire place » aux êtres en suspendant les « mots inconsidérés » qui les effarouchent (Supervielle). Cela demande d’attendre pour assister à la rencontre des signes et des choses, puis de composer, comme à tâtons, la combinaison qui fera s’ouvrir la porte vers plus de réalité (Reverdy).
Enfin, cette combinaison, pour un poète croyant, peut associer telle sensation personnelle, tel détail concret, et le texte biblique : le déclic d’une coïncidence permettra au poème de surgir et d’être une lecture inédite de l’Écriture (Jean Grosjean). La poésie nous apprend à chercher, derrière les murs et les portes, la voix qui nous appelle.

Poésie la voix derrière la porte

Ouvert à tous.

Avec :

Jean-Pierre LEMAIRE

Poète, professeur émérite de lettres en classes préparatoires au lycée Henri IV et au lycée Sainte-Marie de Neuilly.

Voir son profil