Philosophie politique – Les fondements du vivre ensemble

Chargement Événements

À l’heure où la crise migratoire ébranle les régimes politiques et divise les nations, notamment en Europe, la philosophie politique offre la possibilité de s’interroger sur les fondements du vivre-ensemble.
Depuis Socrate, en effet, nombreux sont les philosophes qui ont voulu préserver la vie de la cité, en l’érigeant sur des fondements naturels, puis « artificiels » à partir du tournant de la modernité. Dans les deux cas, l’obéissance des hommes était requise.

Pourtant, de l’obéissance de Socrate aux lois de la cité, à l’obéissance d’Eichmann invoquant le nom de Kant pour exécuter la loi d’Hitler, le retournement est lourd de conséquences. L’histoire semble désormais nous inviter à nous méfier voire à discréditer toute forme d’obéissance. Le thème de l’obéissance, et son éventuelle pertinence pour aujourd’hui, servira donc de fil conducteur pour questionner la tradition.

À quoi les hommes obéissent-ils ? L’ordre supérieur de la nature (Thomas d’Aquin), le prince (Machiavel), le souverain (Spinoza, Hobbes), la volonté générale (Rousseau), l’État-nation et les idéologies (Arendt) seront examinés comme les lieux successifs de l’obéissance requise.

Comment les hommes parviennent-ils à obéir ? La droite raison, la crainte, la persuasion, le consentement ou le contrat seront présentés comme autant de modalités nécessaires à l’obéissance.
Jusqu’où l’obéissance est-elle légitime ? La révolution, la résistance active ou passive et la désobéissance civile seront envisagées comme autant d’alternatives violentes ou non.

Telles sont quelques unes des questions qui seront abordées durant ce cours, en lien avec d’autres thèmes majeurs de la philosophie politique tels que la liberté, le pouvoir, le droit et la justice.

Bibliographie :
. Aristote, Les politiques, trad. P. Pellegrin, Paris, GF Flammarion, 1993.
. N. Machiavel, Le Prince, trad. Y. Lévy, Paris, Gf-Flammarion, 1992.
. Th. Hobbes, Léviathan : Traité de la matière, de la forme et du pouvoir de la république ecclésiastique et civile, trad. F. Tricaud, Paris, Dalloz, 1999.
. B. Spinoza, OEuvres III : Traité théologico-politique, Paris, PUF, coll. « Épiméthée », 1999.
. J.-J. Rousseau, Du contrat social, Paris, GF-Flammarion, 1992.
. H. Arendt, L’humaine condition, Paris, Gallimard, coll. « Quarto », 2012.

ouvert à tous

Philosophie politique
Avec :

Véronique ALBANEL

Docteur en philosophie, ancienne élève de l’ENA, professeur de philosophie au Centre Sèvres, maître de conférences à Sciences Po. Présidente de JRS France – Service Jésuite des Réfugiés. Recensions d’ouvrages pour la revue Etudes.

Voir son profil