Parcours de christologie Croire aujourd’hui en Jésus, Christ et Saint de Dieu

Chargement Événements

Lundi de 16h à 18h du 5 février au 28 mai
et les mercredis 7 et 14 février de 17h à 19h

La tâche de la christologie est de penser l’unicité de Jésus de Nazareth en sa relation avec Dieu et l’humanité tout entière. Ses disciples perçoivent en lui le Messie, Fils unique et Saint de Dieu, et l’Église ne cesse de s’ajuster à Lui, en annonçant son Evangile, se mettant à sa recherche en tout homme et en le célébrant dans sa liturgie. Mais son image circule déjà en dehors des communautés chrétiennes, grâce aux monuments du christianisme – en premier lieu la Bible devenue un classique de la culture européenne – et en raison de ce que le Nazaréen représente dans certaines religions (Judaïsme et Islam, etc.) et dans les aspirations, inquiétudes et espoirs de la conscience contemporaine. La christologie se doit d’honorer toutes ces facettes de sa présence messianique dans l’histoire, tout en traçant un itinéraire de foi vers sa mystérieuse identité.
Une première partie du cours sera donc consacrée aux évolutions récentes de la christologie contemporaine pour préciser la problématique à la fois spirituelle et culturelle ou « politique » qui sera la notre. Elle abordera en particulier la difficulté, non pas de se référer à une « figure d’identification » (ce qu’après tout font beaucoup de communautés humaines ou religieuses), mais d’en comprendre et réaliser les dimensions de pauvreté et d’humilité qui sont à l’origine d’une hospitalité universelle et eschatologique d’un type inédit et pourtant attendu de tous.
Dans cette perspective, on recueillera ensuite l’enseignement des grands conciles de l’Église des Pères (surtout le concile de Chalcédoine) avant de nous laisser guider, dans une dernière partie, par les « christologies » du Nouveau Testament vers une théologie de l’itinéraire de Jésus de Nazareth : enraciné pour toujours dans son peuple, il est reçu aujourd’hui par la foi des « chrétiens », en raison de sa Résurrection, comme don et présence de la sainteté de Dieu, non seulement dans leurs itinéraires individuels et communautaires mais en même temps dans leur manière de rendre, avec d’autres, le monde plus habitable.

Bibliographie :
W. Kasper, Jésus le Christ, « Cogitatio fidei » 88, Le Cerf, Paris, 1974
B. Sesboüé et J. Wolinski, Histoire des dogmes, tome I : Le Dieu du salut, Desclée, Paris, 1994
J. Moingt, L’homme qui venait de Dieu, « Cogitatio fidei » 176, Le Cerf, Paris, 1993
P. Gibert et C. Theobald (éd.), Le cas de Jésus Christ. Exégètes, historiens et théologiens en confrontation, Bayard, Paris, 2002.

ouvert à tous

Télécharger le tract
Avec :

Christoph THEOBALD

Jésuite, docteur en théologie de l’Université de Bonn, docteur honoris causa de l’Université Laval, licencié en philosophie de l’Université de Bonn, professeur de théologie fondamentale et dogmatique

Voir son profil