Nietzsche, La naissance de la tragédie

Chargement Événements

Dans La naissance de la tragédie enfantée par l’esprit de la musique (1871), Nietzsche présente la tragédie grecque comme un art privilégié et génial qui, joignant la parole (le mythe) à la musique, exprime la complémentarité essentielle entre les deux principes de la réalité : l’apollonien et le dionysiaque. Pour Nietzsche, influencé alors autant par la philosophie de Schopenhauer que par les connaissances de l’Antiquité grecque qu’il doit à sa formation de philologue, Apollon symbolise la clarté de la raison, alors que Dionysos représente les ténèbres des pulsions – violentes, douloureuses, tonifiantes – au coeur de la vie. Quelles que soient les évolutions ultérieures de ses pensées, Nietzsche restera hanté jusqu’au bout par les intuitions fondamentales de ce texte et par les questions radicales qu’il y traita. Signalons entre autres le constat du désenchantement d’un monde sans mythes, la justification esthétique de l’existence et du monde, le rapport complexe entre « art » et « vérité » », son aversion d’un rationalisme abstrait, le sens aigu d’un réel surabondant et insaisissable, à la lisière du sacré. Ce texte dense et passionné n’a cessé d’inspirer des intellectuels, des artistes et des héros de la contre-culture tout au long de l’histoire du vingtième siècle. Il continue d’éclairer la culture d’aujourd’hui.

Le travail principal du séminaire sera consacré à une lecture attentive et critique de La Naissance de la tragédie. L’étude du texte sera complétée par l’examen de quelques fragments posthumes de l’auteur et de son Essai d’autocritique (1886). Si le temps le permet, nous lirons au terme du parcours quelques extraits d’une oeuvre postérieure de Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra, afin d’accompagner plus avant l’auteur dans sa quête philosophique.

Les étudiants sont priés de se procurer l’édition suivante :
F. Nietzsche, La naissance de la tragédie, Folio / Essais (contenant les variantes et des extraits posthumes).

absence du 28/11 remplacée le 09/01 à 14h30 (en plus de la séance du matin)

ouverts "sur autorisation" du directeur (il faut faire une demande écrite présentant ces motivation), formulaire à demander au secrétariat

Avec :

Jan KOENOT

Jésuite, ancien rédacteur en chef et actuel président du conseil d’administration de la revue Streven (Anvers). Etudes de philosophie à Bruxelles (UFSAL) et Münich (Hochschule für Philosophie, Philosophische Fakultät SJ), de théologie à Louvain (Katholieke Universiteit Leuven) et Paris (Centre Sèvres).

Voir son profil