Mystique et philosophie. Recherches sur une définition de la mystique

Chargement Événements

La philosophie reconnaît dans la mystique des expériences dont la radicalité interroge la condition humaine. Des affirmations de sens, traversées par des épreuves de nuit, caractérisent une démarche de foi vécue à l’extrême ; elles expriment le mouvement de la liberté au cœur d’histoires singulières. Par leur profondeur, elles peuvent nourrir le discours spéculatif dans son intelligence du réel.

Mais le champ de la mystique est large et complexe : il semble concerner toutes les traditions de l’humanité ; il désigne les expériences les plus diverses, il suscite une multitude de théories… Ici, il s’agira de la mystique chrétienne, rencontrée au croisement de textes philosophiques et d’une expérience personnelle historiquement située.

– Une majorité de séances sera consacrée à entrer dans le champ théorique de la mystique à la lumière de quelques contributions philosophiques et anthropologiques majeures du XXe siècle.
– A partir des « marques » ainsi rassemblées, on recherchera comment déchiffrer un itinéraire mystique, en l’occurrence celui du Père jésuite Jean-Joseph Surin (1600-1665), connu à la fois pour ses épreuves et comme guide spirituel. On analysera des moments significatifs de la Science expérimentale des choses de l’autre vie, ainsi que des Questions sur l’amour de Dieu.
– De cette confrontation, on visera à élaborer et à approfondir une « définition » de la mystique qui éclaire la condition humaine dans son universalité au lieu de lui opposer une logique d’exception.

La méthode du séminaire aura pour objectif de construire en commun une recherche qui permette d’expliciter la puissance de signification du discours mystique. D’éventuels travaux déjà engagées par les participants pourront trouver place dans la réflexion.

Ouvert sur autorisation du directeur de cycle, formulaire à demander au secrétariat.

Avec :

Henri LAUX

Jésuite, entré dans la Compagnie de Jésus en 1975, professeur de philosophie, docteur en philosophie (Paris I-Panthéon-Sorbonne), maîtrise en théologie, diplômé-lauréat de l’Institut d’Études politiques de Paris, DEA d’études politiques, membre du Groupe de Recherches Spinozistes, co-directeur du « Bulletin de bibliographie spinoziste », et membre du comité de rédaction des Archives de philosophie.

Voir son profil