Michel de Certeau

#
Chargement Événements

Historien, jésuite, Michel de Certeau est une figure importante de la vie intellectuelle française du 20e siècle. Spécialiste de la pensée religieuse et mystique de la Renaissance à l’âge classique, spécialement de Pierre Favre et Jean-Joseph Surin, il a renouvelé l’étude du phénomène religieux en recourant aux sciences humaines et sociales, notamment la psychanalyse lacanienne et le structuralisme. Intellectuel passionné par les questions de son temps, Michel de Certeau est intervenu dans le débat public via de multiples écrits et articles sur mai 68, les événements politiques en Europe et en Amérique Latine, la culture, l’immigration, les « arts de faire » qui organisent la vie quotidienne. En traversant les disciplines ainsi que les champs du savoir et de l’engagement, Michel de Certeau n’a cessé de poursuivre une même interrogation sur les différences à l’œuvre dans les sociétés humaines et dans nos vies singulières, signes de l’altérité qui les traverse. Il a préféré le risque du questionnement à la contrainte de la discipline ou du dogme, la recherche de l’Autre étant aussi pour l’historien un exercice d’altération de ses méthodes. L’évolution et la variété de ses champs d’études m’encouragent à proposer une lecture chronologique de l’œuvre à travers quatre lieux : la recherche académique sur Favre et Surin, la réflexion sur l’histoire, l’engagement dans les débats sociaux et culturels de son temps, enfin la méditation sur le discours mystique. Nous lirons des extraits de livres et d’articles qui rendent compte de l’audace et de la délicatesse avec lesquelles Michel de Certeau esquissa la figure inachevable de l’altérité.

Bibliographie
L’écriture de l’histoire, Gallimard, 2002 (première édition : 1975) ; L’invention du quotidien. 1. Arts de faire, 2. Habiter, cuisiner (avec Luce Giard et Pierre Mayol), Gallimard, 1990-1994 (première édition : 1980) ; La Fable mystique (XVI e – XVII e siècle), Gallimard, 1982 ; Histoire et psychanalyse entre science et fiction, Gallimard, 2002 ; Le lieu de l’autre. Histoire religieuse et mystique, Seuil/Gallimard, 2005.

Historien, jésuite, Michel de Certeau est une figure importante de la vie intellectuelle française du 20e siècle. Spécialiste de la pensée religieuse et mystique de la Renaissance à l’âge classique, spécialement de Pierre Favre et Jean-Joseph Surin, il a renouvelé l’étude du phénomène religieux en recourant aux sciences humaines et sociales, notamment la psychanalyse lacanienne et le structuralisme. Intellectuel passionné par les questions de son temps, Michel de Certeau est intervenu dans le débat public via de multiples écrits et articles sur mai 68, les événements politiques en Europe et en Amérique Latine, la culture, l’immigration, les « arts de faire » qui organisent la vie quotidienne. En traversant les disciplines ainsi que les champs du savoir et de l’engagement, Michel de Certeau n’a cessé de poursuivre une même interrogation sur les différences à l’œuvre dans les sociétés humaines et dans nos vies singulières, signes de l’altérité qui les traverse. Il a préféré le risque du questionnement à la contrainte de la discipline ou du dogme, la recherche de l’Autre étant aussi pour l’historien un exercice d’altération de ses méthodes. L’évolution et la variété de ses champs d’études m’encouragent à proposer une lecture chronologique de l’œuvre à travers quatre lieux : la recherche académique sur Favre et Surin, la réflexion sur l’histoire, l’engagement dans les débats sociaux et culturels de son temps, enfin la méditation sur le discours mystique. Nous lirons des extraits de livres et d’articles qui rendent compte de l’audace et de la délicatesse avec lesquelles Michel de Certeau esquissa la figure inachevable de l’altérité.

Bibliographie

  • L’écriture de l’histoire, Gallimard, 2002 (première édition : 1975)
  • L’invention du quotidien. 1. Arts de faire, 2. Habiter, cuisiner (avec Luce Giard et Pierre Mayol), Gallimard, 1990-1994 (première édition : 1980)
  • La Fable mystique (XVI e – XVII e siècle), Gallimard, 1982 ; Histoire et psychanalyse entre science et fiction, Gallimard, 2002 ; Le lieu de l’autre. Histoire religieuse et mystique, Seuil/Gallimard, 2005.

Ouvert à tous.

Avec :
VILLENEUVE CAMILLE (de) - centresevres

Camille de VILLENEUVE

Ancienne élève de l’ENS (Ulm), Camille de Villeneuve est docteur en philosophie. Elle enseigne en culture générale à Sciences Po. Elle est également romancière.

Voir son profil