Métaphysique II : avant la raison ?

Chargement Événements

Lundi de 16h à 18h
du 5 février au 7 mai

La métaphysique explore les fondements de la connaissance et de l’agir humain dans un au-delà du sensible et du donné immédiat. Elle suppose ainsi que le donné immédiat n’est pas le tout du réel et que la raison est non seulement en droit de l’explorer, mais que c’est sa tâche première.
Jusqu’au XVIIe siècle, la métaphysique a élaboré un savoir de cet au-delà : dans l’antiquité grecque, elle l’a nommé Etre ou premier principe. Avec le christianisme, elle a réfléchi sur la relation entre cet Etre rationnellement connu et le Dieu créateur et rédempteur de la Révélation. Et lorsque la rationalité scientifique s’est imposée, fondant le savoir dans la seule rationalité du sujet humain, la métaphysique s’est égalée à la philosophie, nommant Esprit l’au-delà dans et par lequel le Réel s’accomplit dans sa rationalité absolue. Cet accomplissement n’était pourtant que le prélude d’un rejet d’une telle métaphysique, et avec elle de toute prétention métaphysique, au profit d’un fondement non rationnel de l’existence : dans des forces obscures ou lumineuses, voire dans le néant.
Le XXe siècle a assisté à la fois à la destruction (Heidegger) et à la renaissance de la métaphysique, notamment avec la phénoménologie radicale (la phénoménologie après Husserl) et l’herméneutique. Elle met en effet en lumière un en deçà et un au-delà du sujet connaissant et agissant et explore les relations ou cela apparait : corps et âme, relation fondée sur le don, temps et éternité, mal et pardon.
Le cours retracera brièvement cette histoire avant de mettre en débat les formes contemporaines de métaphysique telle qu’elles apparaissent chez Ricoeur, Lévinas, Henry ou Marion. Des références bibliographiques spécifiques seront données à chaque étape.

Bibliographie :
J. Grondin, Introduction à la métaphysique, Presses universitaires de Montréal, 2004
J. Grondin, Du sens des choses. L’idée de la métaphysique, PUF, 2013.

ouvert à tous

Télécharger le tract
Avec :

Guilhem CAUSSE

Jésuite, docteur en philosophie, maître de conférences en philosophie.

Voir son profil