Mémoires vives – Entre souvenir et anticipation

Chargement Événements

Étrange paradoxe de la mémoire ! D’un côté, elle est très souvent invoquée dans le monde social et politique (on fait volontiers appel à la mémoire d’un groupe ou à la mémoire nationale) ; on lui reconnaît d’immenses potentialités aux origines de toute vie humaine (« mémoire génétique ») ; elle est désormais dotée d’une puissance sans précédent dans le champ des techniques (comme on le voit avec la « mémoire informatique »)… D’un autre côté, l’époque actuelle est très sensible aux drames que représente l’absence de mémoire ; c’est l’épreuve de la maladie, lorsque des personnes en viennent à perdre cette faculté ; ce sont aussi, dans un autre ordre, les effets d’une situation culturelle qui porte beaucoup à vivre dans l’immédiat, avec le risque que l’identité du sujet humain en soit menacée.
La session proposera une réflexion de fond sur la mémoire, dans une perspective pluridisciplinaire. Il s’agira de mieux comprendre le sens profond de cette faculté, que l’on identifie spontanément comme souvenir du passé, mais qui est plus fondamentalement constitutive de ce qui fait l’être humain dans sa corporéité, dans son rapport au monde, dans sa capacité à se tourner vers l’avenir.
La pensée d’Augustin sur la mémoire servira de fil directeur à l’ensemble du parcours, et donnera lieu à des études de textes. Autour de cet axe, plusieurs entrées seront proposées. D’une part, on verra comment le problème de la mémoire se pose dans le cadre de la science médicale et de la science informatique. D’autre part, la question de la mémoire invitera à réfléchir sur les expériences du temps, telles qu’elles peuvent être appréhendées par le travail historique ; elle renverra aussi à une interrogation philosophique qui, sur l’arrière-plan de la pensée augustinienne, sera surtout développée à partir de Husserl. Cette même question, enfin, donnera un accès renouvelé à certains aspects de la tradition biblique et patristique, en même temps qu’à un parcours dans le champ de la théologie contemporaine.

ouverts "sur autorisation" du directeur (il faut faire une demande écrite présentant ces motivation), formulaire à demander au secrétariat

Avec :

Erwan CHAUTY

Jésuite, ingénieur, licence canonique en théologie, licence canonique en exégèse biblique, docteur en théologie (Université de Lorraine) ; candidat au doctorat en théologie biblique (thèse défendue, en attente de publication ; Centre Sèvres) et membre du comité de rédaction des Cahiers Évangile.

Voir son profil

Alain CUGNO

Docteur d’État ès lettres et sciences humaines, agrégé de philosophie, ancien élève de l’ENS (Saint-Cloud), ancien professeur de khâgne au lycée Lakanal, enseignant associé à la Faculté de philosophie.

Voir son profil

Michel FÉDOU

Né en 1952 à Lyon. Études secondaires et supérieures à Lyon ; agrégation de lettres classiques en 1974. Entrée au noviciat de la Compagnie de Jésus en 1976, ordonné prêtre en 1984. Études de philosophie et de théologie au Centre Sèvres. Doctorat de théologie en 1988 (thèse sur « Christianisme et religions païennes dans le Contre Celse d’Origène »).

Voir son profil