L’éxégèse patristique du livre d’Isaïe

Chargement Événements

Après avoir travaillé successivement sur les exégèses patristiques de Romains 9-11, du Psaume 118, de l’épître aux Galates, et des récits d’apparition du Christ ressuscité, le séminaire s’est engagé, à l’automne 2018, dans une nouvelle recherche sur l’exégèse patristique du livre d’Isaïe.

Ce livre abonde en visions et oracles que les auteurs chrétiens ont souvent compris comme des prophéties du Nouveau Testament. Il a donné lieu à de très nombreuses homélies, ainsi qu’à des commentaires suivis comme ceux d’Eusèbe de Césarée, de Basile de Césarée (?), de Jérôme, de Cyrille d’Alexandrie ou de Théodoret de Cyr. En dehors même de ces homélies et commentaires, les références à Isaïe tiennent une très grande place chez les Pères, comme on le voit par exemple chez Augustin.

Le séminaire s’est ouvert par une séance sur la version grecque d’Isaïe (Vision que vit Isaïe, éd. du Cerf, 2014), qui invite à jeter un nouveau regard sur l’exégèse patristique de ce livre. Le choix a été fait de privilégier le récit de la vocation d’Isaïe (Is 6, 1 et suiv.). Le travail a d’abord porté sur le texte biblique lui-même en ses différentes versions (texte massorétique, Septante, versions hexaplaires, Vetus Latina, citations ou allusions dans le Nouveau Testament), puis sur l’interprétation de ce texte par Origène, Eusèbe et Basile (ou l’auteur du commentaire attribué à Basile). On se propose d’étudier cette année les interprétations d’Isaïe 6 par les Cappadociens, Jean Chrysostome, Théodoret de Cyr et Cyrille d’Alexandrie, puis celles d’Ambroise, de Jérôme, d’Augustin et d’autres auteurs latins. Le séminaire devrait ensuite s’intéresser à d’autres passages du livre d’Isaïe, en s’efforçant là encore de confronter les diverses lectures qui en ont été faites par des auteurs grecs et latins.

Le séminaire est ouvert à des enseignants et chercheurs ainsi qu’à des étudiants en cycle doctoral. Le nombre de participants est limité.

Pour toute précision, contacter Michel Fédou : michel.fedou@jesuites.com

Strictement réservé aux étudiants inscrits en cycle diplômant.

Avec :

Marie-Odile BOULNOIS

Ancienne élève de l’ENS, agrégée de lettres classiques, docteur et habilitée à diriger des recherches, Directrice d’études à l’École Pratique des Hautes Études (Sciences religieuses, Paris) en patristique grecque et histoire des dogmes.

Voir son profil

Michel FÉDOU

Né en 1952 à Lyon. Études secondaires et supérieures à Lyon ; agrégation de lettres classiques en 1974. Entrée au noviciat de la Compagnie de Jésus en 1976, ordonné prêtre en 1984. Études de philosophie et de théologie au Centre Sèvres. Doctorat de théologie en 1988 (thèse sur « Christianisme et religions païennes dans le Contre Celse d’Origène »).

Voir son profil

Isabelle BOCHET

Membre de la communauté apostolique Saint-François-Xavier, titulaire d’une maîtrise en théologie, agrégée de philosophie, docteur de 3e cycle en philosophie, HDR, professeur et doyen de la Faculté de philosophie, chercheur au CNRS (Laboratoire d’Études sur les Monothéismes), membre du comité scientifique de la Bibliothèque Augustinienne, du comité de lecture de la Revue d’Études Augustiniennes et Patristiques, du comité d’édition de l’Augustinus-Lexikon, du comité de rédaction des Archives de philosophie.

Voir son profil

Martine DULAEY

Directrice d’études émérite de l’EPHE (Histoire et doctrines du christianisme latin – Antiquité tardive), membre de l’Institut d’Études Augustiniennes.

Voir son profil