Les conditions d’une cohabitation pacifique après un génocide ? Mémoire, justice, oubli, pardon…

Chargement Événements

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’apparition des concepts de crime contre l’humanité et d’imprescriptibilité a donné lieu à de nombreux travaux et débats. Dans ce contexte, la notion de pardon a fait l’objet d’une attention renouvelée. L’enseignement se basera principalement sur l’exemple du Rwanda où, après le génocide, outre le Tribunal pénal international des Nations Unies et le dispositif de justice traditionnelle (les gacaca), le langage du pardon a pris une ampleur sans précédent dans l’histoire du pays.

ouvert à tous