Le Traité des principes d’Origène

Chargement Événements

Composé à Alexandrie aux alentours de 230, le Traité des principes (Peri archôn) d’Origène représente (avec l’ouvrage d’Irénée Contre les hérésies) l’une des premières tentatives pour rendre compte de la foi chrétienne avec le souci d’en manifester la cohérence profonde. Il témoigne d’un effort remarquable pour approfondir le sens des doctrines, exploitant à cette fin les ressources de la pensée grecque, mais dans le dessein de mettre celle-ci au service de l’Écriture et de la tradition reçue des apôtres.
Ce traité, qui s’inscrit dans le genre littéraire des ouvrages de « physique » à l’époque hellénistique et gréco-romaine, en reprend naturellement les thèmes essentiels – Dieu, l’homme, le monde -, mais selon la perspective originale qui est ouverte par la Révélation chrétienne.
Il contient au livre IV un développement majeur sur l’interprétation des Écritures. On étudiera prioritairement ce passage, qui, outre son intérêt pour l’histoire de l’exégèse, constitue une clef de lecture pour l’ensemble de l’oeuvre. De là on étudiera les passages les plus importants des trois premiers livres : ceux qui ont trait au Père, au Fils et à l’Esprit, puis ceux qui touchent la création, l’Incarnation, la compréhension de l’être humain et de sa destinée ultime. Le séminaire permettra aussi de découvrir les principales controverses auxquelles le traité a donné lieu dans l’histoire, depuis les « querelles origénistes » de l’Antiquité jusqu’aux débats de l’époque moderne et contemporaine. Il aidera finalement à réfléchir sur les conditions et exigences d’une théologie « systématique » – le Peri archôn pouvant être considéré comme étant, dans une certaine mesure, le premier exemple d’une telle théologie.

Bibliographie
Origène, Traité des principes, trad. H. Crouzel, « Sources Chrétiennes » 252-253 et 268- 269, Paris, éd. du Cerf, 1978-1980 ; autre édition (à partir de la traduction latine de Rufin) par M. Harl, G. Dorival, A. Le Boulluec, Paris, Institut d’Études Augustiniennes, 1976.
H. Crouzel, Origène, Lethielleux (Paris) – Culture et Vérité (Namur), 1985.
G. Dorival, « Origène », dans L’Abeille et l’Acier. Clément d’Alexandrie et Origène, Paris, Les Belles Lettres, 2019, 165-346.

Sauf le 13 novembre + une séance à détermnier

Ouvert sur autorisation du directeur de cycle, formulaire à demander au secrétariat.

Avec :

Michel FÉDOU

Né en 1952 à Lyon. Études secondaires et supérieures à Lyon ; agrégation de lettres classiques en 1974. Entrée au noviciat de la Compagnie de Jésus en 1976, ordonné prêtre en 1984. Études de philosophie et de théologie au Centre Sèvres. Doctorat de théologie en 1988 (thèse sur « Christianisme et religions païennes dans le Contre Celse d’Origène »).

Voir son profil