Le témoignage et l’annonce dans les Actes des Apôtres

Chargement Événements

Pour suivre l’injonction de1P 3,15 « Soyez toujours prêts à justifier votre espérance devant ceux qui vous en demandent compte. » et la parole de Lumen Gentium qui nous dit d’être témoins au (N° 38), nous pouvons voir comment Jésus installe ses disciples dans ce statut de témoin à la fin de l’évangile de Luc (Lc, 24,45-49). Les disciples ne sont pas témoins d’un fait, ils sont témoins d’une personne, du Christ, à condition de vivre la Pentecôte, c’est à dire, la venue de l’Esprit Saint (Ac 1,8). Dans son évangile, Luc narre la vie du Seigneur Jésus ; dans les Actes, il parle des témoins du Seigneur Jésus : non pas d’abord d’un enseignement mais d’un témoignage, le témoignage ne relate pas des faits mais il concerne une personne. Ce témoignage suppose une absence, ou plutôt une présence non visible, ici celle de Jésus.

Comment pouvons-nous témoigner, et de quoi pouvons-nous témoigner, puisque nous n’y étions pas ? Paul qui n’a pas accompagné Jésus tout au long de sa vie du baptême à l’ascension va pourtant témoigner lui aussi, à la suite des apôtres. Il va y avoir une évolution du témoignage qui va être expliquée au long des Actes, en effet le récit les Ac va décrire comment le témoignage est annonce de Jésus-Christ ressuscité.

Nous suivrons l’évolution de ce témoignage dans le texte des Ac car Ac propose au lecteur attentif un parcours cohérent de l’être-témoin. Et nous verrons comment s’articule à la suite de Paul et des disciples, notre témoignage et notre annonce de Jésus-Christ.

Bibliographie
Jacques Dupont, Nouvelles études sur les Actes des apôtres, Paris, Cerf, 1984.
Jean-Noël Aletti, Quand Luc raconte. Le récit comme théologie, Paris, Cerf, Paris, 1998.
Odile Flichy, Luc, Paul et les Actes des apôtres : l’histoire d’un héritage, Lumen Vitae, col Connaitre la Bible n°49, 2008.
Daniel Marguerat Les Actes des apôtres (1-12 et 13-28) (Commentaire du Nouveau Testament 5a), Genève, Labor et Fides, 2015.

Ouvert sur autorisation du directeur de cycle, formulaire à demander au secrétariat.

Avec :

Sylvie de VULPILLIÈRES

Docteur en Théologie, licence de philosophie (Paris IV-Sorbonne), maîtrise en droit du travail (Paris X-Nanterre), maître de conférences en théologie. Bibliste. Vice présidente de l’ACFEB. Recensions d’ouvrages pour la revue Etudes.

Voir son profil