Le commentaire de Shankara aux Brahmasutra

#
Chargement Événements

« Le commentaire aux aphorismes sur l’absolu » (Brahmasutrabhasya) du philosophe Sankara constitue, depuis le VIIe siècle où il a été composé, une référence essentielle dans l’étude des débats philosophiques entre les écoles indiennes. Il fonde, en particulier, l’école brahmanique de la non-dualité (advaitavedanta), dont le texte de base anonyme est formé précisément par « Les aphorismes sur l’absolu », datant probablement du début de l’ère commune. Or, il se trouve que ce texte fondateur est constitué, comme son nom l’indique, d’aphorismes dont l’objet n’est autre que l’absolu (en sanscrit brahman). Mais quand il s’agit de commenter le sens du concept d’absolu, les interprètes divergent et s’opposent les uns aux autres.
Voilà pourquoi, Sankara, quand il entreprend de commenter le texte fondateur de l’école du Vedanta, s’attache à démontrer, tout au long de son commentaire, que l’unique interprétation légitime du mot « absolu » est « au-delà de la dualité », ce qui n’est pas identique à l’unité, comme on pourrait le croire. La non-dualité, en effet, est le dépassement de la dualité, l’effort spirituel pour se libérer de tous les facteurs qui enferment l’être humain dans les limites de la dualité.
Le séminaire qui s’ouvre en 2020 va donc reposer sur la lecture du texte fondateur accompagné de son commentaire par Sankara. Aussi étonnant que cela puisse être, l’ensemble n’a jamais été traduit en français, bien que les spécialistes de Sankara ne manquent pas en France. C’est donc l’occasion de commencer à le traduire et à le commenter à mon tour, à l’adresse du public éclairé du Centre Sèvres. J’ajoute, enfin, que l’entreprise devrait s’étaler sur plusieurs années.

Ouvert à tous.

Avec :

Marc BALLANFAT

Agrégé de philosophie, docteur en histoire des religions, chargé de cours à l’Université Paris-IV, traducteur et spécialiste des philosophes de l’Inde ancienne.

Voir son profil