L’article du symbole de Nicée-Constantinople sur l’Esprit Saint

Chargement Événements

La phrase sur l’Esprit Saint que le premier concile de Constantinople (381) ajouta au troisième et bref article du symbole de Nicée (325) fut en 382, dans le Tome de Damase, l’objet d’une correction presque totalement ignorée. Pour la découvrir, nous confronterons les Lettres à Sérapion d’Athanase d’Alexandrie, qui reste fidèle à la manière traditionnelle de glorifier « le Saint Esprit de Dieu » (Ép 4, 30), et le traité contemporain Sur le Saint Esprit de didyme l’aveugle, qui annonce la correction de 382. La justifie-t-il par des raisons solides ou man­que-t-il de respect pour les limites posées par les saintes Écritures ?

Ouvert à tous.

Avec :

Michel CORBIN

Jésuite, professeur honoraire à l’Institut catholique de Paris, docteur ès lettres, docteur en théologie, membre de l’équipe des Sources Chrétiennes (Lyon).

Voir son profil