L’Art des icônes. Les icônes de la Mère de Dieu

#
Chargement Événements

Plus qu’une oeuvre d’art, l’icône est une « théophanie », une manifestation dans ce monde de la présence divine. Art liturgique, véritable « théologie visuelle », l’icône cherche en effet à donner à voir la réalité de Dieu, de son Royaume, de ses Saints. Les icônes de la Mère de Dieu (la Théotokos) occupent une place centrale dans l’iconographie byzantine, comme en témoigne la multitude de types iconographiques existants. Cela s’explique par le rôle prééminent dans l’économie du salut que tient la Mère de Dieu, qui est glorifiée par la liturgie byzantine comme « plus vénérable que les Chérubins, et plus glorieuse que les
Séraphins ».
À partir de l’étude des différentes représentations iconographiques de la Mère de Dieu, ce cours permettra de mieux comprendre le langage et le vocable de cet art liturgique. Il sera l’occasion également de revenir sur la place de la Mère de Dieu
dans la théologie et la liturgie byzantine.

Bibliographie :
L. Ouspensky, La théologie de l’icône, Paris, Cerf, 2003.
L. Ouspensky, V. Lossky, Le sens des icônes, Paris, Cerf, 2007.
M. Quenot, La mère de Dieu : Joyau terrestre, icône de l’humanité nouvelle, éditions Saint-
Augustin, 2006.
E. Sendler, Les Icônes byzantines de la mère de Dieu, Paris, DDB, 1992.

ouvert à tous

Télécharger le tract
Avec :

Cyrille SOLLOGOUB

Laïc orthodoxe, enseignant-chercheur au CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers), professeur de théologie liturgique et théologie des arts liturgiques à l’institut de théologie orthodoxe Saint-Jean le théologien (Bruxelles), président de l’ACER-MJO (mouvement de jeunesse orthodoxe), membre du comité de rédaction de la revue Le messager orthodoxe.

Voir son profil