Langage et vérité

#
Chargement Événements

Ce cours interroge les rapports de la vérité au langage qui l’énonce, soit notre capacité à dire quelque chose de vrai. Il touche au fondement même de l’entreprise philosophique. Le philosophe en quête de vérité sait qu’il peut être joué par le langage dans lequel il s’exprime, et tromper ceux qui l’écoutent.

Mais la misologie, le renoncement à la raison, est un risque tout aussi grave pour la démarche philosophique. Nous suivrons l’histoire de la philosophie, non pour faire de l’histoire mais pour situer des problèmes.
Nous commencerons par présenter les solutions platoniciennes adressées aux philosophies présocratiques et à la sophistique. Nous interrogerons la solution intuitionniste, venue des mathématiques, et ses formulations modernes. Nous nous arrêterons sur la séduction que le langage mathématique exerce sur la philosophie. Nous tenterons de comprendre ensuite la démarche sceptique, les difficultés qu’elle cherche à résoudre et les problèmes qu’elle pose. Nous en verrons les prolongements modernes en interrogeant l’entreprise kantienne aux prises avec le scepticisme de Hume. Nous terminerons avec la critique nietzschéenne de la prétention philosophique à la vérité et ses effets sur l’école française après 1945 : Michel Foucault, Gilles Deleuze, Michel de Certeau. La critique de la définition classique de la vérité comme adaequatio rei et intellectus permet de penser la vérité propre au langage artistique et au langage mystique.

Bibliographie
Platon, La République, Parménide, Ménon ; Hume, Enquête sur l’entendement humain ; Kant, Critique de la raison pure ; Nietzsche, Par-delà le bien et le mal, Généalogie de la morale ; Michel Foucault, Les mots et les choses ; Le gouvernement de soi et des autres I et II (Le courage de la vérité) ; Michel de Certeau, L’écriture de l’histoire, La fable mystique. Gilles Deleuze, Différence et répétition.

Du 13 novembre au 22 janvier 14h30-16h30 + 4 et 11 janvier 16h-18h

Ouvert à tous.

Avec :
VILLENEUVE CAMILLE (de) - centresevres

Camille de VILLENEUVE

Ancienne élève de l’ENS (Ulm), Camille de Villeneuve est docteur en philosophie. Elle enseigne en culture générale à Sciences Po. Elle est également romancière.

Voir son profil