La symbolique du mal de Paul Ricœur

Chargement Événements

La philosophie de Paul Ricœur est une anthropologie de l’homme d’action. Elle commence par une Philosophie de la volonté qui s’élabore en trois temps : une phénoménologie de la volonté bonne (Le Volontaire et l’Involontaire), une anthropologie de l’homme libre et pourtant capable de faire le mal (L’homme faillible) et une herméneutique de la culpabilité (La symbolique du mal). Le projet de Ricœur est de décrire l’homme tel qu’il est dans le concret de l’histoire, à la fois structurellement et originellement libre, et pourtant toujours déjà pris dans les filets du mal et s’employant à y échapper.
Après une brève présentation des résultats de sa phénoménologie et de son anthropologie, exposant la description de la liberté finie et faillible, nous lirons ensemble la première partie de son herméneutique, où il explore la manière dont la liberté se retrouve aux prises avec le mal. Il procède grâce à une interprétation des symboles du mal qui structurent la culture de l’homme méditerranéen et lui permettent le travail par lequel il attend d’être libéré du mal : sa mise en mots dans l’aveu. Ces symboles sont au nombre de trois : la souillure, le péché et la culpabilité, le mal étant situé successivement dans le corps, la communauté et la conscience.
Nous laisserons de côté la seconde partie de son herméneutique – celles des quatre mythes du bassin méditerranéen : mythe babylonien du chaos originel, tragique grec, adamique biblique et gnostique de l’âme exilée – pour aller à la conclusion de l’ensemble de la Philosophie de la volonté, le célèbre texte : « le symbole donne à penser ». Nous aurons ainsi posé à la fois les bases de l’anthropologie ricœurienne, ainsi que de sa méthode herméneutique.
Chaque séance commencera par une reprise par l’enseignant, se poursuivra par un exposé fait par un ou plusieurs étudiants, et se terminera par une discussion sur le texte lu. Nous lirons en moyenne 14 pages par séance.

Bibliographie
Paul Ricœur, Philosophie de la volonté, 2. finitude et Culpabilité, Points, 2009
(Pour des questions de droits d’auteur, l’ouvrage est à acheter. Et pour faciliter les discussions, de préférence dans cette édition).

Ouvert sur autorisation du directeur de cycle, formulaire à demander au secrétariat.

Avec :

Guilhem CAUSSE

Jésuite, docteur en philosophie, Professeur en philosophie. Doyen de la Faculté de Philosophie du Centre Sèvres.

Voir son profil