La pensée politique de Spinoza

Chargement Événements

La réflexion politique de Spinoza s’inscrit certes dans le contexte des nouveaux débats apparus à l’époque moderne, mais elle prend distance par rapport aux concepts habituels disponibles (pacte, droit naturel, souveraineté, etc.), ou plutôt elle les approfondit. L’enjeu est en effet de penser les conditions qui permettent à l’homme tel qu’il est, et non tel qu’il devrait être, d’atteindre un optimum de paix, de sécurité et de liberté. La Souveraineté n’est plus de type strictement juridique et moral ; elle s’inscrit dans une ontologie générale, l’immanence de la Nature, qui met l’accent sur « la puissance de la multitude » : la société politique se constitue alors comme l’organisation de rapports de plus en plus complexes entre les individus, à partir du désir de chacun de persévérer dans l’être, et selon une dynamique générale des affects.
Le séminaire étudiera des extraits du Traité théologico-politique et de l’Éthique, ainsi que le Traité politique, selon leurs dimensions respectives : un manifeste démocratique ; une anthropologie politique ; une science de l’État. On verra par là-même comment l’approche de Spinoza éclaire bien des débats contemporains sur la citoyenneté, la liberté de pensée, le rapport du politique et du religieux, la laïcité, la compréhension des rapports sociaux…

Ouvert sur autorisation du directeur de cycle, formulaire à demander au secrétariat.

Avec :

Henri LAUX

Jésuite, entré dans la Compagnie de Jésus en 1975, professeur de philosophie, docteur en philosophie (Paris I-Panthéon-Sorbonne), maîtrise en théologie, diplômé-lauréat de l’Institut d’Études politiques de Paris, DEA d’études politiques, membre du Groupe de Recherches Spinozistes, co-directeur du « Bulletin de bibliographie spinoziste », et membre du comité de rédaction des Archives de philosophie.

Voir son profil