La haine nécessaire à l’amour ?

Chargement Événements

sauf le 19 février
Toute notre éducation a été fondée sur la certitude que ce qui a à voir avec la haine, c’est le mal, par opposition à l’amour qui représente le bien. Cependant les décou­vertes psychanalytiques forcent à poser le problème autrement. Premièrement, si nous avons refusé de reconnaître nos sentiments de haine, la question se pose de ce qu’ils deviennent. Et deuxième question aussi fondamentale : où apprendrons-nous alors la différence de l’autre ?

ouvert à tous

Télécharger le tract
Avec :

Nicole JEAMMET

Maître de conférences honoraire en psychopathologie à l’université René Descartes (Paris), ancienne psychothérapeute au Centre de Guidance de l’institut de Puériculture et à la Fondation Vallée

Voir son profil