La dimension esthétique des voies spirituelles ouvertes par Jean de la Croix

Chargement Événements

Il y a une parenté profonde entre ce qui se joue dans l’art et dans la spiritualité, en particulier dans ce qu’il est convenu d’appeler la mystique. Les enjeux sont les mêmes et si les domaines semblent ne pas toujours se superposer, la raison en est si profonde que la divergence est encore significative : l’art qui ne cherche pas la spiritualité la trouve, la spiritualité qui ne cherche pas l’esthétique la rencontre, à la façon dont Pascal dit que « la vraie morale se moque de la morale ». Mais dans le cas de Jean de la Croix non seulement l’œuvre mystique s’articule explicitement à la poésie, et une poésie de très haute altitude, mais le lien à l’esthétique est analysé et pensé avec une audace si grande qu’elle peut passer inaperçue.
Du début à la fin de l’itinéraire décrit par Jean de la Croix vers l’union divine, qui culmine dans la discrétion de la vie apparemment la plus ordinaire, il s’agit de sentir, d’éprouver. Il ne faut pas se laisser tromper par la destruction systématique du sentir entreprise en son début, qui est souvent le seul aspect retenu de l’œuvre sanjuaniste : elle signifie l’apprentissage d’une disponibilité nouvelle, sachant reconnaître le goût très spécifique de la liberté qui est celle de l’Esprit. La saveur de la liberté est exactement celle que nous éprouvons ou sommes sur le point d’éprouver quand nous contemplons une œuvre d’art. Jean de la Croix n’a rien fait d’autre qu’écrire une esthétique radicale, elle débouche sur l’absolu.
Le but de ce cours sera d’établir avec le plus de précision possible la dimension esthétique de la spiritualité, chrétienne en particulier, en se fondant sur l’œuvre sanjuaniste.
Pas d’autre bibliographie que celle de l’œuvre même de Jean de la Croix, dans n’importe quelle édition, en français ou en espagnol : de toute façon le texte castillan et une traduction française aussi littérale que possible seront mis à la disposition des participants.

Ouvert à tous.

Avec :

Alain CUGNO

Docteur d’État ès lettres et sciences humaines, agrégé de philosophie, ancien élève de l’ENS (Saint-Cloud), ancien professeur de khâgne au lycée Lakanal, enseignant associé à la Faculté de philosophie.

Voir son profil