Kant, Fondements de la métaphysique des mœurs

Chargement Événements

Comment répondre à la question « que dois-je faire ? » d’une manière fondamentale ? En s’appuyant sur la garantie d’une autorité divine ou religieuse ? En découvrant directement, selon l’intuitionnisme moral, les principes fondamentaux de la moralité dans la conscience morale ? En étant guidé par un « sens moral » ou par l’analyse des « sentiments moraux » ? En tirant des règles morales générales de la comparaison des expériences ? Kant élabore une tout autre réponse.
Dans son ouvrage de 1785, Fondements de la métaphysique des mœurs, Kant recherche le fondement de l’obligation morale dans la raison qui est l’unique source de tout principe pratique. Au terme d’une démarche rigoureuse, il fonde la philosophie morale sur deux principes : l’autonomie de la volonté et un impératif qui donne la forme de l’action morale : « Agis uniquement d’après la maxime qui fait que tu puisses vouloir en même temps qu’elle devienne une loi universelle ». La postérité de la philosophie morale kantienne est immense et elle constitue aujourd’hui encore, que ce soit pour s’y référer, s’en inspirer ou s’y opposer, une référence incontournable.
Le séminaire proposera une lecture suivie et méthodique de cet ouvrage de base en dégageant les logiques d’argumentation et en précisant progressivement ses concepts majeurs : bonheur, raison, volonté bonne, liberté de la volonté, autonomie, devoir, loi, impératif, dignité, humanité comme fin en soi.
Pour mieux comprendre que l’étape philosophique de la fondation conduit bien à une philosophie pratique et que l’éthique kantienne n’est pas réduite à un formalisme éthique, nous étudierons l’articulation des Fondements avec la Métaphysique des mœurs (1797) et quelques questions éthiques traités dans la Doctrine de la vertu en montrant leurs prolongements actuels : devoirs envers soi-même, devoirs envers autrui, suicide, utilisation des organes du corps, argumentation par le concept de dignité, devoirs envers les animaux.

Bibliographie
Emmanuel Kant, Métaphysique des mœurs I. Fondation de la métaphysique des mœurs [1785], Introduction à la métaphysique des mœurs [1797], trad. A. Renaut, Paris, Flammarion, coll. « GF-Flammarion », n˚ 715, 1994
Emmanuel Kant, Métaphysique des mœurs. II, Doctrine du droit. Doctrine de la vertu, trad. A. Renaut, Paris, Flammarion, coll. « GF-Flammarion », n˚ 716, 1994.

Ouvert sur autorisation du directeur de cycle, formulaire à demander au secrétariat.

Avec :

Bruno SAINTÔT

Jésuite, DEA philosophie (Lyon III), DEA théologie (Centre Sèvres).  Maître assistant en philosophie, responsable du Département Ethique biomédicale. Recherches sur le lien entre anthropologie (philosophique et théologique) et éthique.

Voir son profil