Jacques Ellul, penseur de la liberté chrétienne

Chargement Événements

L’œuvre de Jacques Ellul, longtemps négligée en France est aujourd’hui rééditée. C’est une œuvre nécessaire.
Jacques Ellul (1912-1994) est juriste de formation, il a enseigné l’histoire des institutions à la faculté de droit de Bordeaux. Parallèlement à son travail universitaire, sa conversion jeune adulte à la foi chrétienne, l’a conduit avec d’autres à penser l’évolution du monde contemporain et la place toujours plus grande de la technique comme une forme de contrainte qui pouvait mettre en danger la liberté.
Son œuvre s’articule autour de deux versants qui se répondent. A une pensée de la technique, de son ambivalence et des modifications qu’elle induit dans notre existence, souvent pessimiste, répond une théologie de l’espérance et de la liberté, enracinée dans la Bible. Jacques Ellul insiste sur le fait qu’il fait lire en tension ces deux versants de son œuvre pour la comprendre en intégralité. Il la pense comme les différents chapitres d’un livre unique.

« La réalité, c’est que tout est vanité. La vérité, c’est que tout est don de Dieu ». Ce cours souhaite donner envie de lire Ellul.

Bibliographie non exhaustive

Jacques Ellul, La technique ou l’enjeu du siècle, Economica, 2008.
Jacques Ellul, Théologie et technique, Labor et fides, 2014.
Jacques Ellul, Propagande, Economica, 1990
Jacques Ellul, L’espérance oubliée, La Table ronde, 2004.
Jacques Ellul, Le défi et le nouveau, Œuvres théologiques, La Table ronde, 2007.
Jacques Ellul, La raison d’être, méditation sur l’Ecclésiaste, poche 2016.
Frédéric Rognon, Jacques Ellul, Une pensée en dialogue, Labor et Fides, 2013.
Jean-Luc Porquet, Jacques Ellul, l’homme qui avait presque tout prévu, Cherche Midi 2012.

Ouvert à tous.