Fragilité

#
Chargement Événements

Soirée-débat de la Faculté de philosophie autour du livre de Jean-Louis CHRETIEN, paru aux Éditions de Minuit, Paris, 2017

Les Grecs anciens, méditant la condition humaine, voyaient dans la faiblesse, le manque ou le dérobement de la force, un de ses traits essentiels. Les Latins introduiront la fragilité, la possibilité de se briser, parfois tout à coup et de façon imprévisible, et la transmettront aux langues et cultures de l’Europe occidentale.
Le livre de Jean-Louis Chrétien en décrit d’abord les figures variées sur une longue durée et suivant la polyphonie des œuvres qui donnent à voir l’humaine fragilité. Il aborde en un second temps le concept même de fragilité, de Sénèque à Kant et au-delà, en passant par saint Augustin qui donne à la fragilité un sens fondamentalement moral, celui d’un penchant au mal et à l’injustice. Le livre s’achève sur la fragilité de la voix humaine, qu’un rien peut briser et qui pourtant dit le sens qui ne périt pas.

Avec la participation de :

  • Jean-Louis CHRETIEN, professeur émérite à l’Université de Paris – Sorbonne
  • Isabelle BOCHET, professeur au Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris
  • Camille RIQUIER, maître de conférences à l’Institut Catholique de Paris.

Ouvert à tous

Télécharger le tract
Avec :

Isabelle BOCHET

Membre de la communauté apostolique Saint-François-Xavier, titulaire d’une maîtrise en théologie, agrégée de philosophie, docteur de 3e cycle en philosophie, HDR, professeur et doyen de la Faculté de philosophie, chercheur au CNRS (Laboratoire d’Études sur les Monothéismes), membre du comité scientifique de la Bibliothèque Augustinienne, du comité de lecture de la Revue d’Études Augustiniennes et Patristiques, du comité d’édition de l’Augustinus-Lexikon, du comité de rédaction des Archives de philosophie.

Voir son profil