Faire « famille franciscaine », France, XVe-XXe siècles

Chargement Événements

Samedi de 9h30 à 12h30
17 février, 17 mars, 7 avril, 5 mai

Ce cours se propose d’étudier sur la longue durée le mouvement franciscain en tant que « famille religieuse » c’est-à-dire en considérant ses différents « acteurs » – frères des trois branches du premier ordre, moniales, religieux et religieuses du troisième ordre, tertiaires séculiers – dans les liens et les réseaux qui les réunissent. Complémentarité et « réciprocité vitale » entre les diverses composantes de la famille, mais aussi rivalités, conflits et relations de pouvoir, nous veillerons à n’oublier ni les premières, ni ces derniers. Nous considérerons d’abord ces relations familiales au sein d’une province de l’Observance franciscaine, la « France parisienne », une province née de la scission de 1517, couvrant presque la moitié nord de la France et composée de couvents masculins (cordeliers), mais aussi, majoritairement, de communautés féminines (clarisses, annonciades, soeurs grises). Puis nous examinerons comment l’arrivée des capucins (1574) a introduit une manière « moderne » de concevoir et de « pratiquer » la famille franciscaine. Enfin, dans une dernière étape, nous envisagerons en quoi la coupure révolutionnaire a (ou n’a pas) modifié cette vie de famille, en particulier dans les relations entre religieux et religieuses ; et nous nous arrêterons sur le Tiers- Ordre qui, au terme d’un long processus – marqué par la session de la Champfortière en 1968 -, est passé de la dépendance à l’égard du premier ordre à l’autonomie d’un « ordre franciscain séculier ».

ouvert à tous

Télécharger le tract
Avec :

Pierre MORACCHINI

Docteur en histoire. Rédacteur en chef de la revue « Études Franciscaines ». Il est responsable de la Bibliothèque Franciscaine au couvent des Capucins à Paris et membre du Conseil Académique de l’Ecole Franciscaine.

Voir son profil