Évangile selon Jean

Chargement Événements

Mardi de 17h à 19h
du 6 février au 22 mai

Le quatrième évangile privilégie la dimension du « croire » dans la relation de Jésus aux disciples et à quiconque entend sa parole et se met à sa suite. « Croire », compris comme « être engendré de Dieu », s’avère central dès le prologue qui ouvre le texte. L’engendrement du croyant à la vie divine grâce à l’incarnation de la Parole de Dieu en Jésus confessé comme Christ d’Israël et Fils de Dieu, sert de fil conducteur à l’ensemble des récits et des discours. Ceux-ci retracent la pédagogie de Jésus en faveur, à la fois des Juifs et de l’humanité entière. L’organisation littéraire de l’évangile se veut au service du même projet fondamental. La première partie fait état de la vie publique de Jésus jusqu’à sa troisième fête de Pâques. Les deux premières Pâques jalonnent ses déambulations du sud au nord, comme du nord au sud de la terre des promesses (Jn 1,19-6,71), puis les controverses à Jérusalem et ses environs immédiats (Jn 7-12). La deuxième partie est consacrée à la dernière Pâques, de la Cène jusqu’à la prière glorifiante (Jn 13-17), suivies des récits de la Passion, de la mort et la résurrection de Jésus (Jn 18-21). La foi s’y trouve partout et toujours valorisée, complétée par l’amour qui en découle. La théologie johannique articule ainsi de façon magistrale une attention au Christ, équilibrée par une attention conjointe aux disciples, qui s’accompagne de la prise en compte d’une anthropologie déjà à l’oeuvre dans l’Ancien Testament. Cette oeuvre dense rend accessible à tous l’univers biblique dans son actualité permanente. Le travail sur le texte cherche ainsi à éviter les pièges d’un dualisme moral et religieux et un antijudaïsme prêtés à tort à l’évangile johannique.
L’évangile selon Jean s’offre à lire et à contempler, en donnant à ses lecteurs et ses lectrices une nourriture solide pour leur foi et un encouragement à aimer de l’amour même de Jésus pour les siens.

Bibliographie :
Y.-M. Blanchard, Voici l’homme. Éléments d’anthropologie johannique (Théologie biblique), Paris, Artège-Lethielleux, 2016.
Y. Simoens, Évangile selon Jean, Paris, Éditions Facultés jésuites de Paris, 2016.

ouvert à tous

Télécharger le tract
Avec :

Yves SIMOENS

Licence et doctorat en sciences bibliques à l’Institut Biblique de Rome de 1974 à 1979. Enseignement du Nouveau et de l’Ancien Testament à l’Institut d’Études Théologiques de Bruxelles de 1979à 1981, interrompu par la dernière année de formation, puis de 1982 à 1993 ; profession religieuse en 1983.

Voir son profil