Descartes, Les Méditations métaphysiques

Chargement Événements

Les Méditations métaphysiques (1641) de Descartes constituent une oeuvre fondamentale de la pensée occidentale moderne. En pleine affaire Galilée, Descartes se donne pour tâche de refonder la possibilité de la science et de la situer par rapport à l’Être (science et métaphysique). Dans cette perspective, les Méditations se présentent comme un itinéraire qui introduit à la possibilité de tout savoir incontestable.

Le séminaire propose, par une lecture suivie de l’oeuvre, de faire l’expérience métaphysique dont il est question, en empruntant l’ordre des raisons et le rythme des six méditations : le Je cartésien est d’abord celui qui met en avant les raisons de douter de toutes choses et particulièrement des choses matérielles ; puis, usant de sa liberté, il découvre la certitude de sa propre existence (Je suis, j’existe) ainsi que la conception claire et nette de ce qu’est l’âme distinctement du corps ; ensuite, il trouve l’auteur de sa nature intellectuelle et prouve l’existence de Dieu (Dieu existe) ; il s’assure enfin de la possibilité de la science (tout ce que je connais clairement et distinctement est vrai). Finalement, il redescend vers le sensible et apporte toutes les raisons desquelles on peut conclure l’existence des choses matérielles mais leur valeur a désormais changé de sens : « parce qu’en les considérant de près, l’on vient à connaître qu’elles ne sont pas si fermes ni si évidentes, que celles qui nous conduisent à la connaissance de Dieu et de notre âme. » Il s’agit ainsi d’un itinéraire de distinction entre les réalités (les corps, les esprits et le divin), de fondation de toutes connaissances certaines (l’ego, Dieu) et de transformation du sujet qui s’y engage (le Je cartésien).

Tout au long de ce parcours, nous serons particulièrement attentifs aux manières dont les fondements métaphysiques, épistémologiques et anthropologiques se dévoilent et comment ces méditations ouvrent la voie aux sciences positives tout autant qu’à la phénoménologie transcendantale.

Bibliographie :

  • René Descartes, Méditations métaphysiques, Objections et réponses, présentation par M. Beyssade et J.-M. Beyssade, GF Flammarion, Paris, 2011.

Ouvert "sur autorisation" du directeur (il faut faire une demande écrite présentant ces motivation), formulaire à demander au secrétariat.

Avec :

Clarisse PICARD

Doctorante en philosophie, maîtrise en philosophie, licence en théologie, diplômée d’école de commerce (IEA).

Voir son profil