David, roi d’Israël

Chargement Événements

David est présenté « comme un homme selon le coeur de Dieu», et c’est déjà une première question à se poser à son sujet : qu’est-ce qu’un homme selon le coeur de Dieu ? La lecture du cycle de David apportera peut-être un début de réponse à cette question. Cela pourra expliquer également, pourquoi d’une certaine manière les pas du messie ont été mis dans ceux du roi David.

Les chapitres consacrés à David, dans les Livres de Samuel , nous présentent David sous de multiples facettes. David, en effet, est une figure particulièrement riche, complexe, ainsi il est à la fois un berger, un musicien, un roi, un guerrier, un père, un homme de Dieu, etc…

Mais il n’est pas pour autant un homme sans faute, sans faiblesse. Les récits concernant David comprennent à la fois des zones de lumière et des zones d’ombre. Le personnage en effet se révèle très contrasté. Il est présenté à la fois comme un idéal humain dans certains passages, mais aussi comme un homme pécheur, faible dans d’autres passages, voire même peu recommandable.

La grandeur de David ce sont peut-être moins ses conquêtes militaires, que ses qualités humaines, quand il reconnaît ses torts, quand il ne cède pas à la violence dans plusieurs étapes importantes de sa vie, quand il sait se montrer fidèle en amitié …

À l’intérieur de ce long parcours, la question du pouvoir et de la violence retentira à plusieurs reprises, sous différentes formes. Le cycle de David offre en effet, une réflexion importante sur le pouvoir et ses différents pièges. Il met également en lumière comment Dieu se fraye un chemin dans les aléas de l’histoire humaine.

Le séminaire s’attachera à la logique narrative du texte, en suivant pas à pas le récit . On s’intéressera en ce sens, à deux lignes de force de ce cycle :
– la phase positive : les récits d’ascension
– la phase négative : les récits d’échec

Et chaque étape qu’elle soit d’ascension ou d’échec sera analysée dans un premier temps pour elle-même.

Un deuxième temps s’attachera aux relectures de cette figure :
– dans le livre des Chroniques
– dans les Psaumes
– dans le Nouveau Testament.
L’historicité du texte et les questions qu’elle pose à la fiabilité du récit ne seront pas non plus délaissées.

N.B : une connaissance de l’hébreu, bien qu’utile, n’est pas pour autant indispensable.

Ouvert sur autorisation du directeur de cycle, formulaire à demander au secrétariat.

Avec :

Solange NAVARRO

Xavière, licence canonique et capacité doctorale en théologie, maître-assistant en exégèse biblique

Voir son profil