Approches croisées Chine-Occident : Grandes traditions et modernisation aujourd’hui

#
Chargement Événements

21 janvier 2020 : « L’homme et la femme » dans le taoïsme. La complémentarité du yin et du yang à l’épreuve du quotidien

La religion taoïste fait de longue date une place remarquable aux femmes, selon le principe de la complémentarité des principes yin et yang. Très tôt, les monastères comptent des femmes dans leurs rangs, habilitées tout autant que les hommes à conduire des rituels, à être supérieures de temples et à avoir des disciples (hommes et femmes). Pourtant, à un certain niveau de la hiérarchie, une asymétrie se fait jour, pour des raisons tant organisationnelles que de pollution rituelle. En outre, une enquête ethnographique dans la province du Shaanxi a montré que certains chemins étaient plus tortueux pour les adeptes femmes que pour leurs pendants masculins. Cependant, les évolutions récentes donnent à penser que la situation des femmes et des hommes dans le taoïsme en Chine va vers une plus grande équité et pourrait même connaître certaines formes d’inversion. Cet exposé se fondera sur le cas concret du parcours de vie au fil du 20e et du 21e siècle d’une femme devenue nonne taoïste, pour donner à comprendre les conceptions, dans cette religion, du féminin et du masculin, les pratiques communes ou au contraire propres à chaque genre, et les difficultés à l’œuvre.

Avec Adeline HERROU, directrice de recherche au CNRS, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (Nanterre). Ethnologue et sinologue, auteure de La vie entre soi. Les moines taoïstes aujourd’hui en Chine (Société d’ethnologie, 2005), elle a coordonné plus récemment l’ouvrage collectif Une journée dans une vie. Une vie dans une journée. Des ascètes et des moines aujourd’hui (PUF, 2018) et a réalisé le film ethnographique Maître Feng. Un moine taoïste dans la Chine d’aujourd’hui (2018).

Télécharger le tract

A propos du cycle « Approches croisées »

Bouddhisme, Confucianisme, Hindouisme, Taoïsme : ces grandes traditions sont apparues il y a deux ou trois millénaires selon les cas. Par la suite, leurs doctrines et leurs pratiques ont évolué selon les divers contextes culturels qui se sont succédé en Inde ou en Chine. Mais dès la veille du XXe siècle, face aux modèles de modernisation occidentaux, elles eurent à se repositionner.
C’est dans ce cadre que nous nous proposons d’étudier cette année « les rapports entre l’homme et la femme ».
Intervenants : Frédéric Wang, Adeline Herrou…

Ouvert à tous.

Avec :

Edouard DES DIGUERES

Directeur de l’Institut Ricci, Paris, 2019. D.E.S. de droit public (Paris 1), Master Asian Studies. longues et nombreuses expériences en entreprise à Taibei, Pékin et Canton.

Voir son profil

Michel MASSON

Jésuite, enseignant invité, historien des idées en Chine contemporaine. Diplômé de Harvard, professeur à l’Université chinoise de Hong Kong de 1979 à 1987. 

Voir son profil