Âme et corps chez Descartes- Groupe 2

Chargement Événements

Comment Descartes peut-il affirmer en même temps la radicale distinction de l’âme et du corps et leur profonde union, au point de considérer cette dernière comme une « notion primitive », une troisième substance ? Comment peut-il à la fois procéder à une radicale objectivation du corps, l’envisager comme corps-machine, et penser mon corps, auquel je suis « confondu et mêlé », comme irréductible à un corps du monde, étendu et mesurable ?
La richesse et la complexité de l’analyse cartésienne de la question de l’âme et du corps tient à la diversité des approches qu’elle envisage :
a) dans les Méditations métaphysiques (II) : une approche métaphysique, antiaristotélicienne, orientée vers le fondement de la science.
b) dans la Correspondance avec Élisabeth, une approche existentielle, qui marque comme un « nouveau commencement » dans la philosophie de Descartes (et annonce la phénoménologie du corps propre).
c) dans le Traité des passions de l’âme, une approche physicienne et morale qui culmine en une morale de la générosité. Nous nous intéresserons particulièrement ici à la manière dont Descartes envisage le lien de l’âme et du corps à partir du paradigme de la langue (en termes de signes) évitant ainsi une approche causale; à son analyse de la vertu en termes de pratique de distanciation à l’égard des passions, qui n’est pas sans évoquer les analyses de Bertolt Brecht sur la distanciation théâtrale ; et enfin au paradoxe selon lequel la générosité est à la fois la plus grande vertu et une passion, celle de la liberté.
Le séminaire s’attachera ainsi à saisir chacune de ces approches dans leur spécificité et leur articulation les unes aux autres.

Ouvert sur autorisation du directeur de cycle, formulaire à demander au secrétariat.

Avec :

Bénédicte BOUILLOT

Communauté du Chemin Neuf, docteur en philosophie (ICP et Université de Poitiers), CAPES de philosophie, maîtrise de théologie et capacité doctorale en théologie dogmatique (ICP), maître de conférences en philosophie.

Voir son profil