Accueillir les exilés : une menace ou une chance ?

#
Chargement Événements

La peur s’installe en Europe. L’exil vers le Vieux Continent de millions de personnes fuyant la guerre, les régimes dictatoriaux, le réchauffement climatique ou la misère, occupe les débats. Les réflexes de repli sur soi et les égoïsmes nationaux l’emportent. La hantise d’un « grand remplacement » des Occidentaux, par des peuples qui imposeraient la loi de l’islam à nos sociétés, gagne les esprits. Les lois successives rangent l’hospitalité au rayon des « bons sentiments » qu’il serait irréaliste de mettre en pratique. La fraternité, l’un des trois principes de la République, serait devenue dangereuse. La tentation idéologique guette la plupart des États européens dans leur politique vis-à-vis des migrants. Une attitude qui prépare en fait un véritable effondrement moral.
Il existe pourtant une autre voie, celle de l’hospitalité et de la rencontre. Par-delà ses difficultés, elle est une chance pour sortir de la peur et retrouver la fraternité trop longtemps bafouée.

Soirée-débat à l’occasion de la publication du livre de Véronique Albanel La fraternité bafouée – Sortir de la peur du « grand remplacement » aux éditions de l’Atelier.

Télécharger le tract

Avec la participation de :

  • Guilhem CAUSSE, jésuite, docteur et maître de conférences en philosophie, Doyen de la Faculté de Philosophie du Centre Sèvres
  • Geneviève JACQUES, ancienne présidente de la Cimade
  • Véronique ALBANEL, enseignante à Sciences Po et à la Faculté de philosophie du Centre Sèvres, présidente de JRS France (Service jésuite des réfugiés).

Photo : ©JRS France

Ouvert à tous

Avec :

Véronique ALBANEL

Docteur en philosophie, ancienne élève de l’ENA, professeur de philosophie au Centre Sèvres, maître de conférences à Sciences Po. Présidente de JRS France – Service Jésuite des Réfugiés. Recensions d’ouvrages pour la revue Etudes.

Voir son profil

Guilhem CAUSSE

Jésuite, docteur en philosophie, maître de conférences en philosophie. Doyen de la Faculté de Philosophie du Centre Sèvres.

Voir son profil