Vers un renouvellement des élites politiques : réalités et faux semblants

Soirée Mardi d’Ethique publique du 3 octobre 2017 en partenariat avec RCF et Études.

Aux élections du printemps 2017, le « dégagisme » a frappé, mais pas au profit des extrêmes qui en avaient fait un argument de campagne. La nouvelle Assemblée nationale française compte 424 députés novices (sur 577), appartenant pour leur grande majorité à la République en marche, le mouvement politique créé par Emmanuel Macron. Dans la plupart des cas, ils ont été élus contre des candidats socialistes ou républicains.
Est-il possible dès lors d’évoquer l’avènement d’une nouvelle classe politique ? Ou convenait-il que tout change pour que tout reste en l’état ?

Avec la participation de :

  • Amélie de Montchalin, députée de l’Essonne (La République en Marche), membre de la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale
  • Éric Thiers, juriste et historien, chercheur au Centre d’Études de la vie politique française (CEVIPOF/Sciences Po).

Soirée animée par Jean-Luc POUTHIER et François EUVÉ

Télécharger le tract