Venir étudier au Centre Sèvres, c’est…

Portrait Etienne Grieu
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Venir étudier au Centre Sèvres, c’est rejoindre une institution à taille humaine (300 étudiants, 2 000 auditeurs), pleine de dynamisme et heureuse de partager la joie d’« apprendre à apprendre ».

Suivre nos cursus, c’est encore bénéficier d’une pédagogie et de programmes enracinés dans une tradition spirituelle, celle d’Ignace de Loyola, le fondateur des jésuites. Ignace propose une approche du mystère de Dieu qui ouvre à celui de l’humanité. Dans son sillage, notre équipe enseignante invite chacun à vivre une telle expérience d’ouverture et accorde une grande importance à l’accompagnement des personnes dans leur itinéraire singulier. Notre projet : former des responsables d’une Eglise inventive et courageuse, ainsi que des acteurs de la vie publique qui sachent écouter et discerner les signes des temps.

Le monde gémit dans les douleurs d’un enfantement difficile. Les combats qui le marque appellent chacun à prendre sa part. Nous espérons ici – à notre échelle, mais de toutes nos forces – contribuer à l’ « effet Colibri », une dynamique positive et collective où chacun est attendu.

Nous rejoindre, c’est participer à votre tour à ce grand mouvement d’espérance pour le monde.

Etienne Grieu, sj
Recteur du Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris

Dernières actualités

Interpréter la Bible aujourd’hui : « la plus difficile est préférable »

L’un des principes de la critique de texte est lectio difficilior potior : « La plus difficile est préférable ». Lorsque différents manuscrits sont en conflit, la manière de lire le texte la plus inhabituelle est probablement la plus proche du manuscrit original. Ce principe pourrait-il être une sorte de règle de vie pour nous, théologiens et philosophes du  Centre Sèvres ?

Trois questions à Alix Lame-Bergis, nouvelle directrice de la bibliothèque du Centre Sèvres

Depuis début septembre déjà, Alix Lame-Bergis a pris ses fonctions à la tête de la bibliothèque du Centre Sèvres. Après un parcours dans différents métiers du monde bibliothécaire, en dernier lieu au sein de la Bibliothèque nationale de France (BnF), elle explique le fil rouge qui l’a amenée jusqu’ici.

Rentrée académique : un démarrage plein d’espérance

Le 19 septembre dernier, dans un amphithéâtre plein à craquer, étudiants et enseignants du Centre Sèvres ont assisté à la conférence inaugurale de David d’Hamonville, moine bénédictin de l’abbaye d’En-Calcat, sur le thème : « Entendre la Bonne Nouvelle dans la tempête », avant de célébrer tous ensemble l’eucharistie et de partager un repas fraternel. Cette journée de rassemblement a permis d’inaugurer les sessions de rentrée des différents cycles, et de donner le ton de l’année universitaire à venir.