Une chaire de théologie œcuménique au Centre Sèvres

Le 11 octobre, a été inaugurée la chaire de théologie œcuménique du Centre Sèvres, co-dirigée par Anne-Cathy Graber, du Chemin Neuf, pasteur mennonite et théologienne, et Michel Fédou, jésuite, professeur au Centre Sèvres. Merci à Katherine Shirk Lucas (professeur à l’Institut Supérieur d’Etudes œcuménique) et au pasteur Frédéric Chavel (professeur à l’Institut Protestant de Théologie) pour leurs interventions passionnantes sur les enjeux du dialogue œcuménique.

Le fruit attendu de cette chaire est de nous rendre davantage sensibles, étudiants et enseignants du Centre Sèvres, au caractère crucial de l’œcuménisme : le chemin fait avec des chrétiens d’autres traditions que la nôtre nous délivre de l’illusion d’être allés, notre Eglise et nous-mêmes, jusqu’au bout du mystère de Dieu. Chacun en est relancé, élargi, corrigé dans ses préjugés ou ses étroitesses.

Dans la prière eucharistique, le prêtre supplie le Christ « que jamais je ne sois séparé de toi » (prière avant la communion). Formule chère à Michel de Certeau car elle dit de manière très juste que croire ne consiste pas à posséder Dieu mais à espérer demeurer en Lui. En même temps, nous avons encore à découvrir que ce souci – on pourrait presque dire, cette angoisse – ne peut être dissocié d’une autre supplication, adressée cette fois-ci, au frère dans la foi : « ne permets pas que je sois séparé de toi » ; car j’ai besoin de toi, oui vraiment, pour rester un croyant en pèlerinage vers la réconciliation ultime que Dieu nous promet.

Voilà pourquoi il fallait ouvrir cette chaire de théologie œcuménique.

Etienne Grieu, s.j.
Président du Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris

Ecouter leurs interventions

Photo ®DR